La légalisation de la marijuana médicale n'augmente pas le risque de consommation chez les adolescents



marijuana-medical

De nombreuses personnes s’inquiètent que la légalisation de la marijuana médicale provoquerait une augmentation de la consommation chez les adolescents. Mais une nouvelle étude prouve qu’il n’y a aucune preuve que la législation augmente le risque de consommation chez les jeunes. L’effet de la légalisation de la marijuana médicale a fait l’objet de discussions intenses entre les partisans et les détracteurs. L’étude qui a été publiée dans le Lancet Psychiatry implique l’analyse de plus de 1 million d’adolescents de 1991 à 2014.

Des risques à court et long terme de la consommation de la marijuana par des adolescents

Selon le Dr Dr. Deborah Hasin, professeure d’épidémiologie au centre médical de l’université de Columbia et auteure de l’étude : Nos travaux fournissent une preuve très solide que la consommation de la marijuana chez les jeunes n’augmente pas après la légalisation de cette substance par un État. Actuellement, 23 États américains incluant le District de Columbia permettent d’utiliser légalement la marijuana pour des raisons médicales. Cette substance permet de calmer la douleur et de traiter des symptômes tels que la nausée ou la perte de l’appétit. Toutefois, on rapporte des effets négatifs chez des adolescents qui consomment régulièrement la Marijuana. On peut citer des handicaps sur la et la coordination sur le court terme et des symptômes psychiatriques sur le long terme avec des handicaps cognitifs et une tendance à abuser de la substance. La Marijuana est fréquemment consommée comme une drogue illégale dans le monde et on estime qu’il y a environ 19,8 millions d’Américains qui en consomment chaque mois. Et on sait que même de jeunes enfants en consomment, car une étude a montré que l’exposition à la marijuana chez les jeunes enfants avait augmenté de 147,5 % de 2006 à 2013. De ce fait, il y a toujours des détracteurs qui estiment que la légalisation de la marijuana augmente sa consommation chez les adolescents.

Aucun changement sur la consommation de la marijuana chez les adolescents

Pour leur enquête, les chercheurs ont analysé des données provenant de l’étude nationale intitulée Monitoring the Future qui concerne près de 1 million d’étudiants de 1991 à 2014. Pendant cette période, 21 des 48 États attenants ont légalisé la marijuana pour une utilisation médicale. Les chercheurs ont trouvé que bien que la consommation de la marijuana était élevée dans les États qui l’avaient légalisé, il n’y avait pas de changements drastiques après que les lois ont été votées. Cela signifie que la consommation élevée existait bien avant le vote des législations et qu’il y a certains États qui ont l’habitude de consommer plus de Marijuana par rapport à d’autres États. Il faudra d’autres études pour déterminer les facteurs qui provoquent cette différence entre chaque État. Selon le Dr Hasin : Étant donné qu’une consommation de la marijuana pendant l’adolescence peut poser des problèmes à l’âge adulte, il est important d’identifier les facteurs qui provoquent une augmentation dans certains États.

Les chercheurs suggèrent également que leurs travaux ne peuvent pas être généralisés aux États qui considèrent la légalisation de la marijuana, mais qui ne l’ont pas encore fait. Selon les chercheurs, ces États ont une prévalence faible de la consommation de la marijuana chez les jeunes et on ignore si une légalisation pourrait changer cette prévalence faible. Dans un commentaire sur l’étude, le Dr Kevin Hill de la division de l’ et de l’abus de drogues de l’hôpital McLean à Belmont au Massachusetts a déclaré : Cette étude illustre l’importance d’utiliser des recherches scientifiques rigoureuses pour voter de nouvelles lois sur la santé. Ce type de recherche suggère que la légalisation ne provoque pas une augmentation de la consommation de la Marijuana et les futures décisions d’un État doivent être guidées partiellement par ce type de preuve.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *