Un régime qui imite le jeûne améliore la longévité et réduit le risque de maladie


  • FrançaisFrançais



  • regime-FMD-jeune

    Une nouvelle étude publiée dans la revue Cell Metabolism suggère qu’un régime qui imite le jeûne pendant 5 jours par mois sur une durée de 3 mois améliore la longévité et réduit un certain nombre de facteurs à risque pour le cancer, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Le co-auteur de l’étude, Valter D. Longo, du FIRC Institute of Molecular Oncology en Italie et de l’université en Caroline du Sud et ses collègues ont démontré l’efficacité d’un régime anti-âge et qui améliore le niveau de vie. Et les médecins pourraient le recommander à leurs patients et l’avantage est que ce régime est tout à fait faisable par rapport à d’autres diètes. Longo a déjà publié une autre étude l’année dernière qui suggère qu’un jeûne prolongé, consistant à boire uniquement de l’eau pendant 2 à 4 jours, peut redémarrer le système immunitaire. Le jeûne permet de réparer les cellules endommagées et d’en régénérer de nouvelles.

    Une autre étude publiée ce mois montre également qu’un jeûne périodique offre une bonne protection contre les diabètes, notamment chez les personnes qui possèdent un risque élevé de développer cette maladie. Toutefois, Longo et ses collègues notent que les personnes ont dû mal à suivre des régimes aussi extrêmes qui impliquent le jeûne et surtout que cela peut provoquer des effets inverses, notamment chez les vieux. Ils ajoutent qu’il est nécessaire de développer des régimes qui impliquent un jeûne prolongé tout en minimisant les effets négatifs et le poids écrasant d’une restriction complète de nourriture. C’est pourquoi ils ont développé un nouveau régime qui limite ces inconvénients.

    Le régime de jeûne FMD favorise la régénération des cellules et augmente la longévité chez les souris

    Pour résoudre ce problème de jeûne prolongé, les chercheurs ont développé un régime qui imite le jeûne (FMD pour Fasting-Mimicking Diet). Ce régime est faible en protéine, mais il est riche en graisses saines. Et en activant les marqueurs qui sont associés à un jeûne prolongé tel que de faibles niveaux de glucose et des taux élevés de corps cétoniques, le régime était capable de simuler un jeûne prolongé. En premier lieu, l’équipe a testé le régime chez des souris d’âge moyen qui ont suivi le régime pendant 4 jours sur une durée de 2 mois. Les souris qui suivaient le régime FMD ont été comparées avec des souris qui avaient subi une alimentation contrôlée. L’équipe a trouvé que les souris avec le régime FMD avaient une plus grande quantité de cellules souches et elles ont aussi bénéficié d’une régénération des autres types de cellules incluant celles des os, des muscles, du foie, du cerveau et des cellules immunitaires. De plus, le régime FMD semble améliorer la longévité et favorise une meilleure santé. Ces souris avaient un meilleur niveau d’apprentissage et de mémoire et des risques faibles liés au cancer et aux maladies inflammatoires. Enfin, ces souris avaient perdu de la mauvaise graisse sans que cela affecte leur masse musculaire.

    Une réduction des facteurs à risque contre la vieillesse, les maladies cardiovasculaires, les diabètes et le cancer chez les humains

    Ensuite, l’équipe a testé ce régime FMD sur un groupe de 19 personnes âgées de 18 à 70 ans. Ces participants devaient suivre le régime pendant 5 jours par mois sur une période de 3 mois. Le régime leur fournissait 34 à 54 % de leur quantité normale de calories ainsi que 11 à 14 % de protéines, 42 à 43 % de glucides et 44 à 46 % de graisses. Ces 19 participants ont été comparés avec 18 autres personnes qui suivaient leur régime normal. Comparés avec ces derniers, ceux qui avaient suivi un régime FMD ont bénéficié d’une réduction de facteurs à risque lié à la vieillesse, aux maladies cardiovasculaires, aux diabètes et aux cancers. Cela inclut aussi un faible niveau de glucose dans le sang et une réduction des marqueurs inflammatoires et à la perte de poids. L’équipe ajoute que seuls 5 % des participants ont été disqualifiés parce qu’ils n’avaient pas respecté le régime.

    Longo et ses collègues ont déclaré que leurs travaux indiquent que le régime FMD peut améliorer la longévité chez les humains tout en les protégeant contre des facteurs à risque qui concernent certaines maladies. Toutefois, ces essais ne sont pas encore concluants, car le nombre de participants est trop faible. Mais les chercheurs ajoutent qu’ils vont déployer le régime FMD à une grande échelle en suivant les normes de tests en double aveugle. Et si les résultats sont toujours concluants, alors ils vont soumettre leur régime pour qu’il soit approuvé par la FDA pour une utilisation clinique. Dans un premier temps, le test va concerner de 60 à 70 participants avant de passer à un essai clinique qui impliquera de 500 à 1000 participants. On peut dire que ce régime est très prometteur, car les avantages sont nombreux et les difficultés sont moindres comparé à d’autres régimes. Mais les chercheurs concluent qu’à cause de la spécificité de ce régime FMD, on ne devra pas le combiner avec d’autres régimes et il devra être effectué sous surveillance médicale.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.