Les boissons sucrées provoquent 184 000 morts chaque année



La consommation des boissons sucrées a considérablement augmenté sur les 30 dernières années. Actuellement, 50 % de la population consomme des boissons sucrées. Ces boissons sont associées à un risque élevé d’obésité, de diabètes, de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Désormais, une étude a découvert que ces boissons sucrées pourraient être responsables de près de 184 000 morts d’adulte chaque année.

boissons-sucrees

L’AHA (American Heart Association) recommande qu’on ne doive pas consommer plus de 450 calories provenant de boissons sucrées chaque semaine, soit l’équivalent de 3 canettes de 300 centilitres de coca. Cependant, une étude de 2011 du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a trouvé que les hommes consomment une moyenne de 178 calories provenant de boissons sucrées chaque jour tandis que les femmes en consomment 103 calories. Pour leur étude, le professeur Gitanjali Singh, assistant de recherche de la Friedman School of Nutrition Science & Policy à Boston et ses collègues ont mesuré le nombre de décès et de handicaps qui sont provoqués par la consommation de boissons sucrées. Ils ont publié leurs travaux dans Circulation, une revue papier de l’AHA.

Les boissons sucrées déciment les jeunes adultes

L’équipe a analysé les données sur la consommation de boissons sucrées de 62 études de 1980 à 2010. Ces études concernaient 611 971 personnes dans 51 pays. Ils se sont concentrés sur l’impact des boissons sucrées sur le nombre de morts à cause du diabète, de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Dans leur étude, les boissons sucrées incluent les sodas, les boissons énergétiques, les jus de fruit, les thés glacés et les boissons qu’on fabrique chez soi. Ils ont exclu les jus de fruit à 100 %. Les chercheurs ont également analysé la disponibilité nationale du sucre pendant une période de 20 ans. Ces données leur ont permis de mesurer la variation de la consommation de boissons sucrées selon l’âge, le genre et la population sans oublier l’impact sur le nombre de morts.

Le professeur Singh et ses collègues ont estimé qu’en 2010, la consommation de boissons sucrées était responsable de près de 184 450 morts au niveau mondial avec 133 000 morts du diabète, 45 000 morts de maladies cardiaques et 6 450 morts de cancers. L’équipe a aussi trouvé que les jeunes adultes risquaient le plus d’avoir une maladie chronique comme une conséquence de la consommation de boissons sucrées comparée aux vieux. Et le professeur Singh est inquiet par ces résultats, car il estime les jeunes adultes forment la principale force de travail dans la plupart des pays. Et l’impact économique des boissons sucrées, par rapport aux morts et aux maladies handicapantes, peut pénaliser la masse de travail du pays. Et l’avenir de ces jeunes est également compromis, car ce professeur ajoute que si les jeunes ne baissent pas rapidement leur consommation, alors les effets sur la santé seront beaucoup plus lourds lorsqu’ils deviendront vieux. Cela provoquera plus de morts et de handicaps.

La réduction des boissons sucrées doit être une priorité mondiale

Les chercheurs ont également trouvé que les pays pauvres et émergents possèdent les chiffres les plus élevés sur la consommation de boissons sucrées. 76 % des morts liés aux boissons sucrées se produisent dans ce type de pays. Parmi les 20 pays les plus peuplés, le Mexique possède le nombre de morts le plus élevé lié aux boissons sucrées avec 450 morts pour 1 million d’adultes. Les États-Unis ont la seconde place avec 125 morts pour 1 million. Le professeur Singh a déclaré que 8 des pays les plus touchés se trouvaient en Amérique Latine et aux Caraibes. Même s’il y a des différences entre les pays, cette étude montre que tous les pays sont concernés par ces morts élevés à cause des boissons sucrées. L’auteur senior de l’étude, le Dr Dariush Mozaffarian qui fait également partie de la Friedman School of Nutrition Science & Policy a déclaré qu’il y a des morts dans tous les pays qui sont liés à un seul facteur dans l’alimentation qui est les boissons sucrés. De ce fait, la réduction ou la suppression de ces boissons sucrées doit être une priorité mondiale dans notre alimentation. Les boissons sucrées n’ont aucun effet bénéfique sur la santé et la réduction de ces boissons permettra de sauver des dizaines de milliers de personnes chaque année.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *