Une hormone du foie pourrait domestiquer notre gout pour le sucre et l'alcool

Vous adorez les choses sucrées ? C’est votre foie qui en décide. Une hormone du foie semble réguler la quantité de glucide (carbohydrate) et de sucre que nous voulons manger et nous aide à ralentir quand nous tentons de dépasser les limites.


L'hormone FGF21, présente dans le foie, nous permet de réguler notre appétit de sucre et d'alcool

L’hormone, appelée , a permis à des souris obèses de perdre du poids et de regagner leur sensibilité à l’insuline. Une forme modifiée est actuellement en essai clinique pour tester si elle a le même effet sur les personnes souffrant de diabètes.

Notre organisme transforme les glucides en sucre tels que le sucrose, le glucose et le fructose. De récentes études génétiques ont suggéré que les gens, avec des niveaux modifiés du FGF21, consommaient plus de glucides. Pour en savoir plus, une équipe menée par Matthew Potthoff de l’université de l’Iowa a observé les habitudes alimentaires de souris qui possédaient un niveau anormalement élevé ou faible de cette hormone. L’équipe a découvert que les souris, avec un niveau faible de cette hormone, consommaient plus de boissons sucrées que les souris normales. Les souris, avec une dose élevée de l’hormone, ont consommé moins de sucre.

L’équipe a aussi découvert que l’hormone est produite pour réagir à des niveaux de glucides élevés. L’hormone entre dans le flux sanguin où elle envoie un signal au cerveau pour supprimer notre consommation en sucre. Chez les humains, les niveaux du FGF21 ont triplé 24 heures après un pic des niveaux de sucre dans le sang.

La FGF21 est un interrupteur de sucre

On a donné une version synthétique de l’hormone à des singes. Cette version est actuellement en essai clinique. Les singes ont opté pour un régime faible en sucre selon une étude séparée par Steven Kliewer de l’université du Texas. L’équipe a aussi découvert que ces singes consommaient moins d’alcool que ceux qui n’avaient pas reçu cette hormone modifiée.

Il est intéressant que le FGF21 affecte seulement les glucides simples. On peut citer ceux qu’on trouve dans les gâteaux et les biscuits qui se transforment rapidement en sucre. Il n’a pas d’effet sur les glucides complexes qui mettent plus longtemps à se transformer en sucre. On connait d’autres hormones qui régulent l’appétit telles que le Ghrelin et la Leptine qui sont créés respectivement par les intestins et les cellules adipeuses, mais elles agissent de manière plus globale. Le FGF21 est la première hormone qu’on découvre qui agit sur un nutriment précis.

Potthoff pense que l’hormone affecte le concept de récompense dans le cerveau en régulant les bonnes choses telles que les aliments sucrés et l’alcool. Et cela pourrait aussi s’appliquer aux drogues. Si la FGF21 est un régulateur de glucide simple, alors la prochaine étape est de découvrir les régulateurs de glucides complexes, de protéines et de graisses. Si de tels composants existent, alors on pourrait les utiliser à encourager les gens à manger sainement et à suivre des régimes équilibrés.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *