L’utilisation des médias sociaux associée au manque de sommeil

Une étude suggère un lien entre l’utilisation des médias sociaux et le manque de sommeil. De plus en plus de recherches pointent vers un lien entre l’omniprésence des écrans et les troubles du sommeil.


Une étude suggère un lien entre l'utilisation des médias sociaux et le manque de sommeil. De plus en plus de recherches pointent vers un lien entre l'omniprésence des écrans et les troubles du sommeil.

Une utilisation croissante des était associée à un manque de dans une étude d’Acta Paediatrica sur des étudiants canadiens âgés de 11 à 20 ans. Dans l’étude portant sur 5242 participants, 63,6 % des individus ont dormi moins que la norme recommandée et 73,4 % des étudiants ont déclaré qu’ils utilisaient les médias sociaux pendant au moins une heure par jour. Une plus grande utilisation des médias sociaux a été associée à une durée de sommeil plus courte chez les élèves.

L’impact que les médias sociaux peuvent avoir sur les habitudes de sommeil est important compte tenu des effets indésirables bien connus de la privation de sommeil sur la santé selon le Dr Jean-Philippe Chaput, chercheur principal. Les écrans sont omniprésents dans la société actuelle et nous commençons tout juste à comprendre leurs risques et leurs avantages.

Plusieurs études ont associé l’écran à une stimulation visuelle et cérébrale ce qui ne permettrait pas au corps d’entrer dans un état propice au sommeil. Toutefois, les détracteurs de cette hypothèse estiment qu’autrefois, on n’a pas trouvé de lien robuste entre la télévision et l’insomnie. Toutefois, la télévision est un peu différente, car les Smartphones et l’internet proposent une interaction constante et beaucoup plus proche.

Source : Acta Paediatrica (http://dx.doi.org/10.1111/apa.14210)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *