Le Mamanais (langage pour bébé) est universel dans toutes les langues

Les chercheurs suggèrent que les mères, qui parlent à leurs nourrissons, dans une langue connue comme le Mamanais (langage enfantin), sont cohérentes dans toutes les langues. Dans le Mamanais, les mères changent inconsciemment le timbre de la voix pour s’adapter au nourrisson. En termes clairs, on peut suggérer que le Mamanais est une forme universelle de communication pour les nourrissons à travers toutes les langues.


Les chercheurs suggèrent que les mères, qui parlent à leurs nourrissons, dans une langue connue comme le Mamanais (langage enfantin), sont cohérentes dans toutes les langues. Dans le Mamanais, les mères changent inconsciemment le timbre de la voix pour s'adapter au nourrisson. En termes clairs, on peut suggérer que le Mamanais est une forme universelle de communication pour les nourrissons à travers toutes les langues.

Dans le monde entier, les mères parlent différemment à leurs enfants qu’à d’autres adultes et les chercheurs de Princeton ont trouvé une nouvelle façon de quantifier ce changement de voix. Avec leurs enfants, les mères adoptent un mode de communication spécial appelé ou qui est une forme de exagérée et légèrement musicale. Même si le Mamanais peut sembler stupide pour les adultes, la littérature scientifique montre qu’il joue un rôle important dans l’apprentissage des langues en suscitant les émotions des nourrissons et en soulignant la structure dans le langage pour aider les bébés à décoder l’énigme des syllabes et des phrases.

Et désormais, les chercheurs de Princeton ont identifié un nouveau repère utilisé par les mères pour renforcer l’apprentissage du Mamanais selon Elise Piazza, associée de recherche postdoctorale au Princeton Neuroscience Institute (PNI). Nous avons découvert que les mères changent leur timbre vocal.

Le timbre est défini comme la qualité unique d’un son selon Piazza. La voix soyeuse de Barry White semble différente de celle de Tom Waits même si elles chantent la même note. Piazza et ses collègues ont constaté que le changement de timbre était uniforme chez les mères dans 10 langues incluant l’anglais et que les différences sont suffisamment fortes pour être sélectionnées de façon fiable par un algorithme d’apprentissage automatique. Leurs travaux sont publiés dans la revue Current Biology.1

Pour analyser le timbre du langage enfantin, Piazza et ses collègues ont invité 12 femmes anglophones dans leur laboratoire. Les chercheurs ont enregistré les mères pendant qu’elles jouaient ou lisaient à leurs nourrissons de 7 à 12 mois et pendant qu’elles parlaient à un expérimentateur adulte.

Quantifier le Mamanais

Les scientifiques ont ensuite quantifié l’empreinte vocale de chaque mère, qui est le profil statistique global de son timbre vocal, en utilisant une mesure appelée le mel-frequency cepstrum. Ils ont constaté que la discussion pour un adulte et celui pour le nourrisson avait des empreintes significativement différentes.

Les chercheurs suggèrent que les mères, qui parlent à leurs nourrissons, dans une langue connue comme le Mamanais (langage enfantin), sont cohérentes dans toutes les langues. Dans le Mamanais, les mères changent inconsciemment le timbre de la voix pour s'adapter au nourrisson. En termes clairs, on peut suggérer que le Mamanais est une forme universelle de communication pour les nourrissons à travers toutes les langues.

C’est très cohérent entre les mères selon Piazza. Elles utilisent le même type de changement pour passer d’un mode à l’autre. Les chercheurs ont trouvé que le timbre de la voix des mères différait suffisamment pour qu’un algorithme informatique puisse apprendre à le classer de manière fiable pour différencier la discussion pour le nourrisson et l’adulte et on a de bons résultats même en utilisant une seule seconde de la parole enregistrée.

Les chercheurs n’ont pas analysé sur les pères ou d’autres soignants. Nous avons utilisé les mères pour préserver une gamme uniforme entre les participants selon Piazza. Cependant, on peut penser que nos résultats seraient aussi valables bien aux pères.

Le langage enfantin n’est pas quelque chose de nouveau. Nous savons depuis longtemps que les adultes changent la façon dont ils parlent lorsqu’ils s’adressent aux bébés selon Jenny Saffran, professeur de psychologie à l’Université de Wisconsin-Madison, qui n’a pas participé à cette recherche. Ils parlent plus lentement, utilisent des phrases plus courtes, parlent plus fort et augmente le ton de leur voix lorsqu’ils parlent à d’autres adultes.

Mais ces travaux sont différents selon Saffran, car c’est la première étude à analyser le fait que les mères changent également le timbre de leur voix en manipulant les caractéristiques qui différencient les instruments de musique les uns des autres. Les mères ne sont pas conscientes qu’elles changent leur timbre et cette nouvelle étude montre que c’est une caractéristique très fiable de la façon dont nous parlons aux bébés.

Une fois que l’équipe de Princeton a établi que les 12 mères avaient toutes des changements mesurables dans leur timbre vocal, ils ont voulu étendre l’étude selon Piazza. Nous nous sommes demandé si on pourrait le généraliser aux mères qui ne parlent pas anglais. Nous avons donc pris une deuxième série de 12 mères qui ne parlaient pas l’anglais et nous leur avons demandé de parler seulement dans leur langue maternelle dans tous les enregistrements. Nous avions de nouvelles données de mandarin, polonais, russe avec 9 langues différentes en tout.

Quand ils ont analysé les données, les chercheurs ont découvert que ce changement de timbre par l’adulte pour l’enfant était très cohérent entre les langues du monde entier avec le cantonais, le français, l’allemand, l’hébreu, le hongrois, le mandarin, le polonais, le russe et l’espagnol. Ces changements dans le timbre vocal peuvent représenter une forme universelle de communication avec les nourrissons selon Piazza.

Le timbre et le ton sont-ils la même chose ?

Imaginez que l’ensemble d’un orchestre joue avec le même ton (intensité) pendant sa mise au point selon Piazza. Vous entendez les différents timbres riches qui séparent les différentes familles d’instruments. Les descripteurs vocaux tels que râpeux, graveleux, rauque, nasal ou velouté s’appliquent au timbre, pas au ton. Nous utilisons constamment le timbre pour distinguer les gens, les animaux et les autres sons selon la chercheuse

Les chercheurs suggèrent que les mères, qui parlent à leurs nourrissons, dans une langue connue comme le Mamanais (langage enfantin), sont cohérentes dans toutes les langues. Dans le Mamanais, les mères changent inconsciemment le timbre de la voix pour s'adapter au nourrisson. En termes clairs, on peut suggérer que le Mamanais est une forme universelle de communication pour les nourrissons à travers toutes les langues.

Selon Patrick Shafto, chercheur en informatique et professeur agrégé de mathématiques et d’informatique à l’Université Rutgers, Piazza et ses collègues ont isolé un changement dans l’empreinte vocale du Mamanais grâce à une combinaison de méthodes pour mesurer le timbre et des algorithmes d’apprentissage automatique. Le résultat est la première formalisation quantitative du timbre vocal qui a été validée par la modélisation et une méthode automatique pour classer les discussions pour le nourrisson et ceux pour les adultes dans toutes les langues. Leur technique pour quantifier le timbre pourrait également offrir des voies à d’autres types d’analyse de la parole selon Piazza.

Nos découvertes permettraient à un logiciel de reconnaissance vocale d’identifier rapidement ce mode de parole à travers les langues. Nos travaux invitent également les gens, lorsqu’ils s’expriment, à adapter leur timbre à un public varié et cela peut être des décideurs politiques, des étudiants ou même des partenaires amoureux.

Enregistrement audio d’une mère qui parle à un adulte

 

Enregistrement audio d’une mère qui parle à un nourrisson

 

Sources

1.
Mothers Consistently Alter Their Unique Vocal Fingerprints When Communicating with Infants. Current Biology. http://dx.doi.org/10.1016/j.cub.2017.08.074.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *