Catégorie : Psychologie et psychiatrie

Un projet de recherche mondial a cartographié la base génétique de la dépression majeure en identifiant 44 variantes génétiques qui sont des facteurs de risque pour la dépression dont 30 sont nouvellement découvertes. L'étude, réalisée par le Psychiatric Genomics Consortium et codirigée au Royaume-Uni par le King's College de Londres, est la plus grande étude à ce jour sur les facteurs de risque génétiques de la dépression majeure. 0

44 facteurs génétiques identifiés pour la dépression

Un projet de recherche mondial a cartographié la base génétique de la dépression majeure en identifiant 44 variantes génétiques qui sont des facteurs de risque pour la dépression dont 30 sont nouvellement découvertes. L’étude, réalisée par le Psychiatric Genomics Consortium et codirigée au Royaume-Uni par le King’s College de Londres, est la plus grande étude à ce jour sur les facteurs de risque génétiques de la dépression majeure.

Le LSD a réduit l'activité dans le cortex cingulaire postérieur et le cortex temporal qui sont des régions du cerveau qui sont importants pour ressentir l'expérience de soi - Preller et al., JNeurosci (2018) 0

Le LSD brouille les frontières entre l’expérience de soi et celle des autres

Une recherche suggère que le LSD brouille les frontières entre l’expérience de soi et celles des autres dans les interactions sociales. Cette caractéristique est présente dans de nombreux troubles mentaux et ces découvertes sur le LSD pourraient aider à développer de nouvelles approches thérapeutiques.