Phobos se transformera en un anneau de Mars

Phobos, la lune de Mars, se désintègre progressivement alors qu’elle s’approche de la planète rouge. Au fil du temps, les débris de Phobos vont former un anneau autour de Mars.


Phobos, la lune de Mars va devenir un anneau de la planète rouge dans 20 à 40 millions d'années

Il y a 2 semaines, les scientifiques avaient rapporté que Phobos, la lune de Mars, va être réduite en morceaux alors qu’elle s’approche de plus en plus de la planète rouge. Aujourd’hui, une nouvelle étude montre le résultat final de cette destruction cosmique. Dans un futur très proche (à l’échelle de l’univers), aura un anneau. , la lune de Mars, se rapproche de quelques centimètres chaque année de la planète. Dans le futur, la force gravitationnelle de Mars deviendra assez puissante pour fractionner Phobos en plusieurs morceaux, une chose qui se produira dans les 20 à 40 millions d’années. Mais Phobos va être réduite en morceaux dans un délai très court, car les chercheurs estiment que le processus se fera en moins de 40 ans.

Contrairement aux anneaux lumineux de Saturne, qui sont composés principalement de particules de glace, l’anneau rocheux de Mars sera sombre et quasi invisible depuis la Terre. Mais le nuage de Phobos deviendra suffisamment lumineux pour projeter une ombre sur Mars pendant certaines périodes de sa révolution autour du soleil selon les chercheurs. Par la suite, les particules dans l’anneau vont se disperser et elles continueront leurs spirales sur la surface de Mars et les impacts des roches de près de 2 km vont provoquer des cratères de près de 4 km. Si Phobos est détruite dans 40 millions d’années, alors l’anneau va durer seulement 1 million d’années. Mais si l’anneau est créé dans 20 millions d’années à une grande distance de Mars, alors cet anneau pourrait durer près de 100 millions d’années.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *