L'Allemagne vient de lancer un réacteur à fusion révolutionnaire

Vous ne l’avez sans doute pas remarqué, mais depuis quelques heures, le monde a franchi un pas important vers une énergie quasi infinie via la fusion nucléaire.


L'Allemagne vient de lancer un réacteur à fusion nucléaire révolutionnaire

Des physiciens en Allemagne ont annoncé qu’ils viennent juste de lancer l’un des plus grands réacteurs de . Et il a été capable de contenir des bulles chaudes d’hélium qu’on connait comme le plasma. Ce réacteur à fusion nucléaire est un Wendelstein 7-X (W7-X) et c’est un type de réaction à fusion nucléaire qu’on connait comme un Stellerator. Les scientifiques parlent du potentiel des Stellarators depuis des décennies, mais c’est la première fois qu’une équipe vient de démontrer que ce réacteur à fusion nucléaire peut produire et contrôler le plasma comme n’importe quel autre réacteur.

Le concept de la fusion nucléaire

La fusion nucléaire se produit lorsque les atomes fusionnent à des températures très élevées pour produire de l’énergie. Et on a raison de s’exciter sur la fusion nucléaire puisqu’il a le potentiel de produire une énergie quasi infinie à partir d’une substance aussi banale que de l’eau salée. La fusion nucléaire alimente le soleil depuis les 4,5 derniers milliards d’années et il lui reste encore 4 milliards d’années de réserves. Donc oui, on est légèrement intéressé par reproduire ce processus.

Contrairement à la fission nucléaire, qui alimente la plupart des centrales nucléaires, la fusion nucléaire ne produit aucun déchet radioactif et elle est bien plus sécurisée. Mais la fusion nucléaire est très difficile parce qu’elle nécessite la construction d’un appareil qui peut produire et contrôler du plasma à plus de 100 millions de degrés Celsius.

Les limites des réacteurs Tokamaks

La clé pour contrôler le plasma est d’utiliser des aimants supraconducteurs. Et les scientifiques ont déjà construit des réacteurs à fusion nucléaire en forme de beignets qu’on connait comme des Tokamaks. Mais il y a un énorme problème avec les réacteurs Tokamaks. Ils peuvent maintenir le plasma pour un maximum de 6 minutes et 30 secondes ce qui n’est pas suffisant pour collecter assez d’énergie. En d’autres termes, on sait déjà faire la fusion nucléaire, mais elle consomme plus d’énergie qu’elle n’en produit.

Et c’est pourquoi les scientifiques sont excités par le lancement de ce réacteur à fusion nucléaire de type Stellarator. Car on prédit que ce réacteur va pouvoir contrôler le plasma pendant plus de 30 minutes. En premier lieu, le réacteur à fusion sera rempli avec de l’hélium, un gaz inactif, qu’on va chauffer avec un laser d’une température d’environ 1 million de degrés Celsius. Ce plasma est maintenu pour un dixième de seconde qui est suffisant pour prouver le fonctionnement du réacteur.

Une preuve à l’appui décisive vers une fusion nucléaire fonctionnelle

La prochaine étape sera d’augmenter la durée de préservation du plasma avec l’objectif ultime les 30 minutes. En janvier 2016, les scientifiques vont tenter de produire du plasma à partir d’hydrogène parce que c’est ce qu’on devra utiliser pour un réacteur à fusion nucléaire fonctionnel. Pour être clair, le W7-X n’est pas conçu pour produire de l’énergie. Cet appareil est simplement une preuve à l’appui que le concept du Stellarator fonctionne. Et si tout se passe correctement, alors les informations collectées permettront de construire la prochaine génération de Stellarators. Et c’est cette prochaine génération de Stellarators qui va changer le monde et qui pourrait nous aider à dire adieu aux énergies fossiles.

Après la vidéo de la présentation de ce réacteur à fusion nucléaire, un commentateur a parfaitement résumé l’enjeu : Aide-nous Wendlestein 7-X, tu es notre seul espoir.

La vidéo du Live pour l’enclenchement de ce réacteur à fusion nucléaire :

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Pas de réponses

  1. Michel Souweine dit :

    Bonjour,
    Au moment où la COP21 se termine, il serait périlleux que certains s’appuient sur les espoirs que pourraient faire naitre ces recherches à long terme et nous détournent des efforts que nous devons déployer aujourd’hui contre le réchauffement climatique à notre modeste niveau.
    En revanche, il semble curieux que l’on ne mentionne pas ces recherches, à l’occasion de la COP21 ainsi que les efforts financiers qui s’y rapportent.
    Enfin, un petit clin d’œil pour rappeler que Prométhée fut puni par les Dieux pour avoir dérobé le feu afin de le donner aux Hommes !
    Cordialement
    Michel

  2. boucherit dit :

    La fusion en 2020 c est ce qu on nous Promethés
    Les Dieux qui ne sont pas tombés sur la tête, ont encore du temps devants eux hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *