Un robot chirurgien recoud les intestins d'un porc

Pour la première fois, un robot chirurgien a effectué une intervention dans les intestins. Et sa dextérité surpasse celle des meilleurs chirurgiens.


Le robot chirurgien Smart Tissue Autonomous Robot (STAR) surpasse les meilleurs chirurgiens dans une opération intestinale.

Un chirurgien a réussi une procédure délicate en recousant des tissus mous avec une aiguille et du fil. Et sa précision a dépassé les meilleurs praticiens. Le Smart Tissue Autonomous Robot (STAR), développé par les chercheurs du Children’s National Health System à Washington, a utilisé un système d’imagerie 3D et des capteurs de force très sensibles pour appliquer des points de suture avec une précision submillimétrique. Le système a été conçu pour imiter la pratique chirurgicale, mais dans des tests avec des intestins de porc, il a surpassé ses professeurs.

Actuellement, la plupart des robots de chirurgien sont commandés à distance et on n’avait pas de robot automatique qui manipule du tissu mou. Et donc, ces travaux, décrits dans la revue Science Translational Medicine, montrent le potentiel des outils de automatiques pour améliorer la santé des patients. Selon Peter Kim, un chirurgien pédiatrique Children’s National, imaginez que vous ayez besoin d’un chirurgien, est-ce que vous ne seriez pas plus rassuré d’avoir le meilleur chirurgien et les meilleures techniques ? Le robot STAR combine les deux.

Kim ne pense pas que ce robot chirurgien va remplacer les chirurgiens humains. Il explique qu’un chirurgien doit toujours superviser le travail du robot en cas d’une urgence telle qu’un saignement imprévu. Même si les chirurgiens sont fiers de leur talent et de leur dextérité, un robot qui assiste les chirurgiens est d’une grande utilité pour éviter les complications. Mais ce robot montre également que la robotique se rapproche de plus en plus de la dextérité humaine et que les machines sont inévitablement destinées à remplacer de nombreux emplois manuels.

Le robot STAR est composé de plusieurs composants. Un capteur de force pour la suture et une caméra utilisant le proche infrarouge pour cartographier le tissu mou en détail quand on injecte des marqueurs fluorescents. L’opération effectuée par ce robot chirurgien est connu comme une anastomose intestinale. Et c’est une opération particulière délicate, car les tissus changent constamment pendant la procédure. L’exploit du robot est d’autant plus remarquable. Mais les chercheurs veulent déjà l’améliorer. Ainsi, on peut lui appliquer une intelligence artificielle pour qu’il apprenne directement en observant les chirurgiens plutôt qu’être programmé à la main.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 1,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *