La France veut bannir tous les ustensiles en plastique en 2020

Avec une nouvelle loi, la France est l’un des premiers pays qui veulent interdire les assiettes, les gobelets et tous les ustensiles en plastique à partir de 2020. Une loi controversée, mais nécessaire ?


Avec une nouvelle loi, la France est l'un des premiers pays qui veulent interdire les assiettes, les gobelets et tous les ustensiles en plastique à partir de 2020. Une loi controversée, mais nécessaire ?

Les déchets en sont un véritable. Ils sont en train de polluer complètement nos océans et la vient de prendre une approche plutôt pour réduire ces déchets en . L’Energy Transition for Green Growth Act est une série de lois qui contribue à protéger l’environnement, réduire les émissions d’énergie fossiles et les déchets polluants. Dans cette série de mesures, la réduction de déchets passe par une interdiction de tous les ustensiles en plastique.

Ainsi, cette loi interdira les assiettes et les couverts en plastique. On a également les gobelets de café dans les bureaux et tout autre ustensile qui est en fait en matériau non recyclable. Alors que la loi sera pleinement effective en 2020, l’industrie monte au créneau pour combattre déjà la loi. Pack2Go Europe, une organisation basée à Bruxelles qui représente le secteur de l’emballage en Europe, a déclaré qu’il va combattre cette loi. Selon cette organisation, cette loi nuit considérablement à l’économie sans oublier qu’elle est contre la libre circulation des biens en Europe.

Pour les constructeurs d’emballage, c’est une loi à double tranchant. En premier lieu, la fabrication d’ustensiles biodégradables est beaucoup plus cher ce qui va augmenter le prix et pénaliser les ventes. De plus, cela incitera les consommateurs à laisser leurs déchets n’importe où parce que c’est biodégradable. La France a été également l’une des premières à bannir les sacs en plastique avec des impacts pour le moins minimaux. Avant 2020, on peut penser que les constructeurs vont bloquer cette loi sous le prétexte de la libre concurrence et des violations des lois européennes. En soi, nous devons réduire nos déchets en plastique, mais une interdiction globale sans aucune étude d’impact est-elle vraiment la meilleure solution ?

Source : Associated Press, ScienceAlert

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *