Le lait du Diable de Tasmanie est efficace contre des bactéries résistantes aux antibiotiques

L’analyse du génome du lait du Diable de Tasmanie révèle qu’il possède des propriétés qui peuvent tuer les bactéries résistantes aux antibiotiques tels que le Staphylocoque doré et une souche de l’Entérocoque.


L'analyse du génome du lait du Diable de Tasmanie révèle qu'il possède des propriétés qui peuvent tuer les bactéries résistantes aux antibiotiques tels que le Staphylocoque doré et une souche de l'Entérocoque.

Les chercheurs ont découvert que le lait du montrait une efficacité surprenante contre des pathogènes qui sont résistants aux antibiotiques. La gestation du Diable de est seulement de 21 jours et c’est trop court pour que le petit puisse développer un système immunitaire optimal. Cependant, même les petits résistent bien aux différends pathogènes et les chercheurs ont supposé que le lait du Diable de Tasmanie possédait des propriétés protectrices intéressantes.

Ils ont étudié son génome et ils ont découvert que les peptides contenus dans le lait peuvent tuer les bactéries les plus résistantes aux antibiotiques. Ces peptides appartiennent à une famille d’antimicrobiens appelé cathélicidines qui fonctionne comme des antibiotiques naturels. Les humains possèdent seulement 1 seul type de ces peptides tandis que le Diable de Tasmanie en possède 6. Tous les animaux en possèdent, mais le lait du Diable de Tasmanie en possède qui peuvent tuer le Staphylocoque doré et une souche de l’ résistante aux antibiotiques. Si on connait le , la souche résistante de l’Entérocoque est encore plus redoutable puisqu’elle est capable de résister à la Vancomycine qui est l’un des antibiotiques les plus puissants à notre disposition. De ce fait, la découverte de ces peptides chez le Diable de Tasmanie permettrait de combattre les bactéries les plus résistantes.

Les marsupiaux en Australie font l’objet d’une attention particulière, car on estime qu’ils ont développé des traitements contre de nombreuses bactéries résistantes aux antibiotiques. Une autre expérience en cours sur le lait du Koala suggère qu’il possède également les mêmes propriétés que le lait du Diable. Ce n’est pas la première fois que le Diable de Tasmanie montre des capacités très intéressantes sur le plan médical et scientifique. Cette espèce souffre d’un cancer très rare qui peut se transmettre par les morsures. Mais alors qu’on pensait que le cancer provoquerait la disparition des Diables de Tasmanie, on a découvert que les Diables avaient développé une résistance contre ce cancer même si une autre variante de la maladie est en train de se propager chez ces animaux. Les chercheurs estiment que la faune australienne est une véritable mine d’or, car ce sont des environnements particulièrement hostiles et que la faute possède des défenses bien plus robustes que dans d’autres parties du monde.

Source : Scientific Reports

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *