jeudi , 17 août 2017

Actualités scientifiques de la semaine #29

Les actualités scientifiques de la semaine du 13 au 18 mars 2017. Toutes les sources en anglais.


Actualités scientifiques de la semaine #29

Réduction massive du budget pour la science par l’administration Trump – 18 % pour le NIH, 31 % pour l’EPA et 20 % pour le département de l’énergie et d’autres coupes à venir. Dans sa première proposition de budget, l’administration Trump montre clairement une guerre contre la science. Depuis plusieurs années, indépendamment d’un président démocrate ou républicain, les États-Unis ont toujours craint de perdre leur suprématie sur de nombreux domaines. La science « américaine » et ses accomplissements ont permis de cacher une partie des autres échecs et ces coupes budgétaires, si elles sont confirmées, vont permettre aux USA de rejoindre le rang des pays quelconques sur la supériorité scientifique. Mais il ne faut pas dramatiser sur des titres de coupe budgétaire drastique, car c’est un jeu vieux comme le monde de proposer un budget totalement inacceptable au Congrès pour qu’il fasse les ajustements nécessaires. Mais dans tous les cas, les républicains, majoritaires au Congrès, vont pouvoir supprimer des pans entiers de la science et la Maison Blanche pourra rejeter la faute sur les républicains. Quel que soit le résultat, la science est la grande perdante dans cette histoire.

La revue Nature augmente ses efforts sur la transparence – Accessibilité des données, liste de critères plus stricts pour les auteurs, les informations sur les citations. Le groupe Nature propose des modifications pour améliorer la transparence et éviter les études non reproductibles. C’est une bonne initiative, mais qui manque clairement d’actions concrètes. Depuis plusieurs années, la revue Nature est critiquée pour des études sensationnalistes avec peu d’effets reproductibles à la clé.

Les lacs du monde seraient moins profonds que les estimations précédentes – Une recherche suggère que les lacs du monde seraient moins profonds que les estimations précédentes. Au-delà d’une simple correction de mesures, cela pourrait avoir un impact sur la compréhension du réchauffement climatique. On sait que des microbes, vivant au fond des lacs, produisent du méthane qui est libéré dans l’atmosphère. Si les lacs sont moins profonds, alors il y a beaucoup de méthane dans l’atmosphère. Mais cela reste un modèle mathématique et les chercheurs estiment qu’il correspond avec les observations.

Le peuple San exige un code d’éthique pour les chercheurs – Le peuple San en Afrique du Sud sont les communautés encore vivantes qui sont les plus proches de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. Et ils intéressent énormément les scientifiques pour l’étude du patrimoine génétique. Mais le peuple San en a marre d’être exploité par les chercheurs sans aucune contrepartie. Ainsi, ils estiment qu’ils continuent à vivre dans la pauvreté alors que les chercheurs obtiennent énormément de connaissances à leur contact. Le code d’éthique exige que les chercheurs cessent d’utiliser certains termes qui peuvent être insultants. Ainsi dans le public, on les connait principalement comme des Bochimans (Bushmen) alors que ce terme provient directement de l’époque coloniale. Ce n’est pas la première fois que ce type de communauté commence à se réveiller. Les Aborigènes, les Premières Nations (les peuples autochtones au Canada) et les Inuit ont déjà demandé plus de respect de la part des chercheurs. Le consentement est également au coeur du débat. Les chercheurs ont tendance à utiliser un consentement général dans la mesure où la collecte des données pour un sujet d’étude peut être utilisée dans d’autres études. Pour les chercheurs, c’est nécessaire pour faire progresser la science, mais pour les communautés, c’est une porte ouverte aux abus.

Une méthode plus écologique pour produire la vanille synthétique – La vanille est présente dans de nombreux produits alimentaires, mais 99 % provient de la vanille synthétique, car la vanille naturelle est trop chère. Mais la fabrication de la vanille synthétique produit beaucoup de l’eau usée qu’il faut traiter. C’est pourquoi les chercheurs proposent un catalyseur qui est moins nocif pour l’environnement. C’est intéressant, mais pour le moment, c’est juste une preuve à l’appui. Il faudra beaucoup de temps pour avoir une application commerciale.

Des sociétés démocratiques anciennes aux Amériques – Les découvertes archéologiques et les études anthropologiques suggèrent que des cités comme Tlaxcala, datant de l’époque précolombienne, avaient des sociétés démocratiques. Il n’y avait pas de vote et l’élitisme était de mise, mais c’est très différent de l’image des sociétés autocratiques qu’on associe à ces civilisations. Il y avait une forme de sénat, des décisions collectives et une organisation assez sophistiquée de la société malgré l’abondance de la religion. Un candidat pour un poste politique devait passer par une allée où les habitants devaient le rouer de coups, l’abreuver d’insultes. Et pendant 2 ans, il devait passer un entrainement dans un temple où les prêtres le battaient avec des fouets hérissés de piques et en l’affamant pour qu’il soit digne d’être candidat. Il faudrait que ces pratiques soient remises au gout du jour avec nos politiciens actuels.

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG