Poupées et peluches connectées : Un appel à vigilance sur l’internet des jouets

Le Centre Commun de Recherche de l’Union européenne (JRC) vient de publier un rapport sur l’internet des jouets. Et des actions sont nécessaires pour surveiller ce secteur émergent avec une emphase sur la sécurité et la vie privée.


Le Centre Commun de Recherche de l'Union européenne (JRC) vient de publier un rapport sur l'internet des jouets. Et des actions sont nécessaires pour surveiller ce secteur émergent avec une emphase sur la sécurité et la vie privée.

Ces dernières années, de nombreux ont débarqué sur le marché et les prévisions montrent un marché qui vaudra 10 milliards d’euros en 2020 alors qu’il était de 2,6 milliards d’euros en 2015. Il existe de nombreux types de jouets connectés allant des montres intelligentes aux ours en peluche qui interagissent avec leurs utilisateurs. Ces jouets sont connectés à internet et à d’autres objets connectés pour former l’internet des objets.

Cependant, la capacité de ces jouets connectés à enregistrer, stocker et partager l’information sur leurs jeunes utilisateurs soulève l’inquiétude sur la vie privée, la sécurité et le développement social des enfants. Une équipe du JRC et d’experts internationaux ont analysé la sécurité et la protection de la vie sur l’avènement sur l’. Le rapport invite les législateurs, l’industrie, les parents et les enseignants à étudier davantage les jouets connectés afin de s’assurer qu’ils soient bénéfiques pour les enfants.1

La robotisation de l’enfance

On a souvent des rapports inquiétants sur la robotisation de notre société, notamment sur le secteur de l’emploi. Ces dernières années, les robots sont entrés dans notre vie quotidienne et les enfants sont les plus affectés par ces jouets dotés d’intelligence artificielle. On connait encore très peu les conséquences des interactions des enfants avec les jouets connectés. Cependant, on peut penser qu’ils fournissent à la fois des avantages et des risques pour le développement socio-cognitif des enfants.

Par exemple, des robots pourraient améliorer l’apprentissage des langues étrangères en soulageant la pression de l’absence de tuteurs dans leur langue maternelle ou celle que les enfants rencontrent à l’école. On a également des preuves sur les bienfaits de l’interaction entre le robot avec des enfants qui ont un problème de développement tel que l’autisme ou les difficultés d’apprentissage.

Cependant, la personnalisation du web de l’éducation des enfants via des algorithmes de filtrage peut augmenter le risque de bulles éducatives où les enfants vont recevoir uniquement l’information qui correspond déjà à leurs préférences et ces bulles sont similaires à celles qu’on rencontre sur les réseaux sociaux.

Les considérations sur la sécurité et la vie privée

L’accélération rapide des jouets connectés pose des problèmes sur la sécurité et la vie privée des enfants. En particulier, la collecte et le stockage des données sont rarement transparents. Les données fournies par les enfants pendant qu’ils jouent sont protégées par le cadre de protection des données en Europe ainsi que la General Data Protection Regulation (GDPR).2 Cependant, la manière dont ces informations sont stockées ou partagées est cachée dans de longues conditions d’utilisation ou politique de vie privée qui sont rarement lues par les parents.

Même si la protection de la vie privée des enfants est le problème immédiat, on a également des impacts négatifs sur le long terme. Le fait qu’on habitue les enfants à vivre dans un environnement qui est constamment surveillé implique qu’ils vont considérer cette surveillance comme étant banale et cela va façonner le comportement et le développement de l’enfant.

Un cadre de travail sur l’utilisation des objets connectés

Le rapport propose un cadre de travail pour l’industrie et les législateurs pour qu’il serve de guide sur la conception et l’utilisation des jouets connectés. Par exemple, cela forcerait les fabricants à respecter l’European General Data Protection Regulation (GDPR) qui sera effective en mai 2018 et cette régulation va renforcer le contrôle des citoyens sur leurs données personnelles. Le rapport propose aussi aux industriels et aux chercheurs de travailler ensemble pour créer de meilleurs produits.

Les conseils pour les parents

Le rapport conclut qu’il est crucial de comprendre l’interaction des enfants avec ces jouets connectés avec les risques et les opportunités que cela implique. Ces jouets proposent des opportunités intéressantes et il faudra les utiliser sur le long terme pour comprendre leurs avantages et les risques. Ce n’est pas en les enfermant à double tour que les parents vont réussir à contrôler l’internet des jouets.

Le rapport encourage les parents à s’informer sur les risques de la vie privée et de la sécurité avant d’acheter un de ces jouets connectés. Il faut également que les parents observent leurs enfants pendant qu’ils jouent avec ces jouets afin de comprendre si ces derniers sont inoffensifs ou non en détectant les mauvais comportements si c’est nécessaire.

Sources

2.
Reform of EU data protection rules. europa.eu. http://ec.europa.eu/justice/data-protection/reform/index_en.htm. Accessed March 24, 2017.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *