jeudi , 23 novembre 2017

Actualités scientifiques de la semaine #36

Toutes les actualités scientifiques de la semaine du 1 au 6 mai 2017. Toutes les sources sont en anglais.


Actualités scientifiques de la semaine #36

Un composant du LSD dans le traitement du Trouble de stress post-traumatique

On sait que le LSD possède des effets positifs sur le traitement de certaines maladies. Mais la recherche sur cette substance est très problématique, car c’est une drogue illégale. Désormais, des chercheurs ont créé un traitement combinant la psychothérapie et le MDMA (connu comme l’ecstasy) pour des personnes atteintes du Trouble de stress post-traumatique. L’année dernière, le traitement a passé la phase II des essais cliniques et la FDA a donné son autorisation pour la phase III qui est la dernière avant une possible commercialisation. De nombreuses drogues illégales ont beaucoup de vertus thérapeutiques, mais la pénalisation freine énormément la recherche. Et la lutte contre le trafic de drogue est inefficace puisque les pays dépensent un budget de 100 milliards de dollars pour lutter contre les drogues alors que le marché de la drogue rapporte 350 milliards de dollars par an. Peut-être qu’il est temps de légaliser toutes les drogues ?

C’est quasiment mort pour le super campus Paris-Saclay

Lorsqu’il était président, Nicolas Sarkozy avait lancé l’initiative Paris-Saclay, un super campus sur le plateau de Saclay qui réunirait le meilleur de la recherche scientifique française. L’idée était de faire une sorte de Silicon Valley pour la science qui attirerait les chercheurs du monde entier. On devait construire le projet sur 10 ou 20 ans pour un montant de 5 milliards d’euros. Mais les institutions ne sont pas d’accord, notamment ce qu’on appelle les Grandes Écoles qui estiment qu’elles perdront leur identité dans la fusion. Le projet initial est presque abandonné, mais il y aura bien une sorte de super-mini campus où on aura un noyau sur de recherche interdisciplinaire tout ayant préservant l’autonomie des institutions. Même si on peut apprécier l’idée d’un super campus, c’est du gaspillage de temps et d’argent puisque la science peut mieux s’exprimer en étant diversifiée au maximum. Mais certaines institutions sont d’accord pour l’abandon total et d’autres veulent continuer.

Est-ce que l’Amazone était un océan ?

On sait que la forêt de l’Amazonie et le fleuve Amazone sont un véritable paradis de la biodiversité. Mais on ignore précisément l’origine de ce fleuve. On sait qu’une grande partie de la forêt était sous les eaux à une époque, mais on ignore son origine. Désormais, une recherche suggère qu’une partie de la forêt amazonienne a été inondée à 2 reprises par la mer des Caraïbes. Cette inondation est importante, car elle a permis l’évolution incroyable diversifiée de la forêt. L’une des hypothèses est celle des rivières. Des glissements de terre et l’écoulement de l’eau depuis les Andes ont crée des rivières a coupé la zone en des petits ilots ce qui a permis une évolution différente pour chaque région de l’Amazonie. Mais cette fois, les chercheurs ont pris des “carottes” de terre pour les analyser et ils ont découvert des planctons marins et des coquillages. Ils ont même trouvé les restes d’une crevette mante et une dent de requin. Les chercheurs estiment que la mer des Caraïbes a inondé l’ouest de l’Amazone du Brésil, du Pérou et de l’Équateur à 2 reprises il y a 18 millions et 14 millions d’années respectivement. Mais les preuves sont encore minces pour valider l’hypothèse, mais cela suffit pour pencher la balance vers le côté océanique.

Le gros cortex frontal de René Descartes

Les scientifiques ont souvent étudié les cerveaux des génies comme Einstein ou Newton pour déterminer si leurs cerveaux étaient différents des autres. Dans le cas d’Einstein, son cerveau a été préservé ce qui a permis une étude minutieuse, mais quand on veut regarder dans le crâne de René Descartes, c’est difficile, car il était déjà en décomposition avant qu’on ait pu le préserver. Mais il avait laissé une empreinte de son crâne qui était gardée au Musée d’histoire naturelle de Paris et les chercheurs ont recréé son cerveau en 3D à partir de cette empreinte. Descartes avait un cerveau normal sauf que son cortex frontal semble avoir une bosse inhabituelle. De précédentes études ont montré que le cortex frontal est lié au traitement des mots. Mais il faut s’inspirer de Descartes pour analyser cette preuve. Ce n’est pas important d’avoir un bon cerveau, car il faut également s’en servir.

Des signaux cérébraux pour détecter la douleur chez les bébés

Quand un bébé pleure, il est difficile de dire s’il a mal ou s’il a faim. Des chercheurs ont utilisé des électrodes sur la tête de plusieurs enfants pour analyser leur activité cérébrale et ils ont découvert que le signal cérébral de la douleur était parfaitement visible. Ils ont fait ce test sur 18 enfants et donc, les résultats sont à confirmer. Mais si cela se confirme, cela pourrait être un outil de plus dans la pédiatrie pour détecter si le bébé a vraiment mal afin de faciliter le diagnostic.

Nos cellules peuvent atteindre une température de 50 degrés Celsius

Notre température corporelle possède une moyenne de 37 degrés Celsius, mais quand nos cellules traitent les nutriments pour les transformer en énergie, la chaleur produite peut atteindre les 50 degrés Celsius. Il était difficile de mesurer la température d’une cellule à cause de la respiration qui les refroidit en permanence. Des chercheurs de l’INSERM ont utilisé une teinte pour avoir une mesure plus précise. Et ils ont découvert que les mitochondries peuvent fonctionner à des températures de 6 à 10 degrés Celsius par rapport à la normale. Et c’est logique, car la mitochondrie est la principale responsable de chaleur.

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG