dimanche , 28 mai 2017

Découverte du baidabatyr, un animal inconnu

Des chercheurs russes rapportent la découverte des restes d’un animal inconnu connu comme le baidabatyr. Il fait partie des espèces des multituberculés dont la caractéristique particulière concerne la structure de leurs dents.


Découverte du baidabatyr, un animal inconnu
Crédit : TSU
Pendant une expédition dans le territoire de Krasnoyarsk, des scientifiques de l’Université d’Etat de Tomsk et de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg (TSU et SPBU) ont découvert les restes d’un mammifère inconnu qu’ils ont appelé comme baidabatyr.1

L’animal appartenait à des multituberculés, l’un des anciens taxons (espèces) de mammifères connus du Jurassique moyen. Leur nom provient de la structure de leurs dents. Ces animaux sont apparus dans la période jurassique et ils ont survécu à l’extinction massive des espèces à la fin du Crétacé. Certaines espèces de multituberculés se sont éteintes pendant le Paléogène. Ainsi, ce groupe existe depuis environ 150 millions d’années.

Le Baidabatyr est un mammifère multituberculeux. Nous n’avons trouvé qu’une seule dent et nous avons immédiatement compris que les caractéristiques de la structure, le nombre et l’emplacement des tubercules, indiquent qu’il s’agit d’une espèce inconnue de la science. C’est une découverte importante pour la Sibérie occidentale selon Stepan Ivantsov, un paléontologue du TSU.

Il a précisé qu’il n’y a pas de représentants modernes de cette espèce puisqu’ils se sont éteints il y a environ 20 millions d’années. À en juger par la structure de la dent, c’était un animal herbivore qui mangeait des graines. La taille de la dent fait quelques millimètres et cela signifie que l’animal avait la taille d’un hamster. Le nom était composé des mots « bidarka » (kayak), car on peut atteindre uniquement l’endroit en kayak et « batyr » signifie « héros » dans la langue turque. Les premiers représentants de ce taxon ont été trouvés en Mongolie et le nom de la plupart des espèces comprend traditionnellement le mot mongol « baatar ». Nous avons décidé de le nommer en turc parce que c’est l’une des langues locales selon Stepan Ivantsov.

Selon le chercheur, la recherche a été faite sur la rivière Bolshoy Kemchug dans la taïga. Le sud-est de la Sibérie occidentale dans le Crétacé précoce était un refuge. C’était une zone où certaines espèces de la période Jurassique (il y a environ 145 millions d’années) ont été préservées dans le Crétacé. Les restes de l’animal ont été découverts au cours de l’été 2015.

Sources

1.
Averianov A, Lopatin A, Skutschas P, Ivantsov S, Boitsova E, Kuzmin I. An enigmatic multituberculate mammal from the Early Cretaceous of Siberia, Russia. Journal of Vertebrate Paleontology. avril 2017:e1293070. doi: 10.1080/02724634.2017.1293070
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG