samedi , 20 janvier 2018

9,1 milliards de tonnes de plastique nous surplombent

Une recherche suggère que depuis la production de masse du plastique, on en a produit près de 9,1 milliards de tonnes et seule une faible quantité est recyclée.


9,1 milliards de tonnes de plastique nous surplombent
Plus de 9,1 milliards de tonnes de plastique ont été produites dont la plupart sont jetés sans aucun recyclage. On estime que plus de 9,1 milliards de tonnes de plastique ont été produites depuis la fabrication en série dans les années 1950 selon la première analyse globale de tous les produits en série à base de plastique. Cette analyse rapporte que la majorité de ce plastique a atterri dans des sites d’enfouissement ou des environnements naturels.

La production mondiale de plastique a augmenté rapidement au cours des dernières décennies en dépassant de loin de nombreux matériaux fabriqués par l’homme. Mais on ne connait pas précisément la proportion du plastique qui est jeté, recyclé ou incinéré. Une telle connaissance offrirait de meilleures solutions aux défis posés par l’augmentation mondiale de la production et de l’utilisation des plastiques. L’emballage est le plus gros marché du plastique dont la croissance a été accélérée par les récipients réutilisables aux contenants à usage unique.

En conséquence, la part des matières plastiques dans les déchets solides municipaux est passée de moins de 1 % en 1960 à plus de 10 % en 2005 dans les pays à revenu moyen et élevée et on a trouvé des déchets plastiques dans tous les grands bassins océaniques du monde. Les propriétés du plastique qui nous sont indispensables dans notre vie quotidienne (comme la durabilité) en font également des matériaux qui sont très difficiles à décompenser.

Roland Geyer et ses collègues rapportent qu’à partir de 2015 et sur près de 7 milliards de tonnes de déchets plastiques, on en a recyclé seulement 9 % et on en a incinéré 12 % et près 79 % se sont accumulés dans les sites d’enfouissement ou dans l’environnement. Les auteurs notent que le recyclage ne fait que retarder plutôt qu’éviter la suppression du plastique. Et la tendance va continuer à moins qu’on réduise la production de nouveaux plastiques. L’incinération du plastique peut avoir des effets négatifs sur l’environnement et la santé. De plus, aucun des plastiques couramment utilisés n’est biodégradable. En d’autres termes, les plastiques vont continuer à s’accumuler avec une faible probabilité de décomposition. Si les tendances actuelles se poursuivent, les chercheurs prédisent que plus de 13 milliards de tonnes de déchets plastiques seront rejetées dans les sites d’enfouissement ou dans l’environnement d’ici 2050.

Source : Science Advances (http://dx.doi.org/10.1126/sciadv.1700782)

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Rejoignez :

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG