lundi , 21 août 2017

Elsevier devient progressivement le Microsoft de la publication scientifique

Avec le rachat de Bepress, Elsevier va obtenir progressivement le monopole sur la publication scientifique. Des tactiques similaires à Microsoft à une époque.


Elsevier devient progressivement le Microsoft de la publication scientifique
La publication scientifique sous mur payant va mal. Une étude publiée dans Peerj montre que Sci-Hub permet d’accéder désormais à un tiers de tous les papiers scientifiques.1 Sci-Hub a été attaqué par Elsevier, mais le retour de manivelle a été incendiaire puisque de nombreuses universités se sont rangées du côté d’Alexandra Elbakyan qui est la créatrice de Sci-Hub. Les conclusions du papier sont que le modèle de la publication payante est condamné à disparaitre dans le futur. On a également des initiatives comme Unpaywall qui permettent d’accéder gratuitement et légalement à la moitié des papiers scientifiques.2

Et étant donné que Elsevier possède le monopole des revues payantes, on pourrait penser que son avenir est menacé. Mais cette entreprise a de la ressource, car elle voit le changement à l’horizon et elle s’adapte en conséquence. En premier lieu, Elsevier se met à racheter des serveurs de prépublication et le meilleur exemple est Social Science Research Network (SSRN) qu’il a racheté l’année dernière.3 SSRN concerne principalement les domaines juridiques, économiques et des sciences sociales. Elsevier se lance également dans l’Open Access où les auteurs paient pour être publiés en échange d’une évaluation par les pairs et la garantie que le papier soit gratuitement disponible. Mais Elsevier et d’autres groupes peuvent également pratiquer ce qu’on appelle le Double Dipping. Le Double Dipping consiste pour un éditeur à proposer l’accès à l’Open Access dans une offre de publication payante aux bibliothèques et aux universités.4 Pour le moment, Elsevier s’interdit le Double Dipping, mais il y a des signes qui montrent qu’il pourra faire passer la pilule si on ne reste pas vigilant. En gros, vous payez toujours le prix fort pour les papiers alors qu’ils sont en Open Access. Le meilleur des mondes pour les marchands de science.

Les serveurs de prépublication sont un autre avantage d’Elsevier. Étant donné que les papiers prépubliés sont disponibles gratuitement, alors cela ne représente pas une menace par rapport à Sci-Hub. Mais Elsevier veut avoir le monopole de la publication et de la communication scientifique en rachetant Bepress.5 Contrairement à d’autres rachats, Bepress n’est ni une revue de l’Open Access, ni un serveur de prépublication, mais plutôt une plateforme pour le monde scientifique. Bepress peut fournir les dépôts pour les articles. Bepress permet aux étudiants de gérer leurs thèses et leurs présentations de conférence, la gestion des données scientifiques, les archives et tout ce qui concerne les travaux sur un campus donné.6 Progressivement, Elsevier va devenir le Microsoft du monde académique dans son ensemble et il risque de faire très mal, car les risques de verrouillage et d’accès exorbitant vont devenir de plus en plus fréquents. Sur le long terme, la puissance d’Elsevier va devenir écrasante, car il contrôlera tout le processus académique.

Mais les villages résistants sont également nombreux. À chaque fois que Elsevier bouge ses pions, il y a des scientifiques qui lancent des revues en Open Access et d’autres serveurs de prépublication totalement séparés d’Elsevier. Mais comme avec Microsoft, protéger un accès libre demande des efforts financiers et du temps et il se pourrait qu’Elsevier persuade les institutions d’opter pour un service prêt à l’emploi en échange d’un monopole absolu. On sait ce que ça a donné avec Microsoft sur le monde de la technologie…

Sources

1.
S Himmelstein​1 D, R Romero2 A, R McLaughlin3 S, Greshake Tzovaras4 B, S Greene​1 C. Sci-Hub provides access to nearly all scholarly literature. PeerJ Preprints. https://peerj.com/preprints/3100/. Accessed August 11, 2017.
2.
Half of papers searched for online are free to read. Nature News & Comment. https://www.nature.com/news/half-of-papers-searched-for-online-are-free-to-read-1.22418. Accessed August 11, 2017.
3.
Disappointing: Elsevier Buys Open Access Academic Pre-Publisher SSRN. Techdirt. https://www.techdirt.com/articles/20160517/13513134465/disappointing-elsevier-buys-open-access-academic-pre-publisher-ssrn.shtml. Accessed August 11, 2017.
4.
On open-access books and “double dipping.” Martin Paul Eve. https://www.martineve.com/2015/01/31/on-open-access-books-and-double-dipping/. Accessed August 11, 2017.
5.
Elsevier acquires institutional repository provider bepress. The Scholarly Kitchen. https://scholarlykitchen.sspnet.org/2017/08/02/elsevier-acquires-bepress/. Published August 2, 2017. Accessed August 11, 2017.
6.
Features – bepress. bepress. https://www.bepress.com/products/digital-commons/features/. Accessed August 11, 2017.
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG