La 6e extinction de masse va nous tomber dessus



extinction-masse-humanite

Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Science Advances, une équipe de chercheurs montre que nous sommes sur le point de faire face à une extinction de masse qui est la 6e dans l’histoire de notre planète. Cela signifie que les espèces disparaissent à un niveau alarmant et que la biodiversité de la terre ne sera plus qu’un souvenir. Mais certains estiment que l’extinction de masse ne touchera pas les humains, car on sera assez évolués pour en échapper. Le problème est que ce n’est pas le cas et les spécialistes avertissent que lorsque les écosystèmes disparaissent à un niveau global, il n’y aucun moyen pour les humains d’échapper à leur disparition. Selon Gerardo Ceballos, scientifique à l’université Autónoma au Mexique : Si cela continue, alors il faudra des millions d’années pour que la vie réapparaisse et notre espèce ne survivra pas.

Nous assisterons à cette extinction de masse

Toutes les espèces disparaissent, mais c’est beaucoup plus rapide pendant une extinction de masse. En étudiant le niveau d’extinction global, les chercheurs ont découvert que le taux de disparition est 100 fois plus rapide que la normale. Notre planète perd sa biodiversité à un taux tellement effarant qu’on n’avait pas vu ça depuis l’extinction des dinosaures il y a 60 millions d’années. Selon Paul Ehrlich, co-auteur de l’étude et chercheur à l’université de Stanford : Il ne fait aucun doute que nous sommes entrés dans la 6e extinction de masse de notre histoire. Mais cette extinction de masse n’est pas provoquée par la nature contrairement à ce qui s’est passé avec les dinosaures. Cette extinction massive est provoquée par l’homme à cause du réchauffement climatique, de la pollution et de la déforestation massive.

En termes clairs, l’être humain est le seul à blâmer pour cette 6e extinction de masse et on ne peut pas vraiment dire qu’on peut être fier de cet accomplissement magistral.

Il y a toujours de l’espoir

Les chercheurs notent que nous sommes au stade préliminaire de l’extinction de masse et qu’on peut sauver la mise en prenant les bonnes dispositions. Et ces dernières sont connues depuis longtemps, car elles consistent à combattre agressivement le réchauffement climatique, à multiplier les initiatives d’énergies renouvelables et à sanctionner les entreprises qui détruisent l’environnement. On doit également multiplier les investissements pour protéger les écosystèmes sinon on disparaitra simplement avec eux.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Pas de réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *