L'Océan Indien pourrait expliquer la pause du réchauffement climatique



ocean-indien

L’Océan Indien pourrait expliquer la fameuse pause sur le .


 

L’Océan Indien pourrait être le cygne noir qui expliquerait la pause du réchauffement climatique. Des chercheurs qui ont publiés leurs travaux dans la revue Nature Geoscience estiment que l’Océan Indien a pu absorber 70 % de toute la chaleur qui se trouve dans la couche supérieure de l’océan dans la dernière décennie.

Les scientifiques ont toujours pensés que les océans avaient joué un rôle crucial dans la prétendue pause du réchauffement climatique en stockant la chaleur dans l’atmosphère qui provient des gaz à effet de serre. Mais le fait de prouver que les océans se comportent comme un climatiseur global était un sacré défi. Des recherches précédentes ont suggérés qu’une grande quantité de chaleur se déplaçait de l’atmosphère dans l’océan Pacifique. Et cela coïncidait avec l’apparition des phénomènes climatiques tels que La Niña depuis le début du siècle. Le résultat est que les patterns des vents et des courants océaniques ont augmentés la chaleur sur les eaux de surface vers les sous-tropiques. Ce processus parmi d’autres augmente la chaleur à la surface des océans.

Mais quand Sang-Ki Lee, un océanographe de l’université de Miami en Floride et ses collèges, ont étudié l’océan Pacifique, son équipe n’a trouvé aucune trace de cette chaleur provenant du réchauffement climatique. Les données combinés par US National Oceanic and Atmospheric Administration et le World Ocean Atlas suggèrent au contraire que les 700 mètres de la couche supérieure de l’océan Pacifique se sont refroidis au cours des dernières années. Ensuite, Lee a utilisé un modèle informatique pour explorer cette chaleur manquante dans les océans. Et les résultats suggèrent que les vents intenses de l’est se sont renforcés pendant la pause du réchauffement climatique et cela a provoqué une accumulation de la chaleur dans l’ouest du Pacifique. Ces eaux chaudes se sont infiltrés progressivement dans les îles de l’Indonésie et dans l’Océan Indien amenant la chaleur par la même occasion.

Dans ce modèle, l’augmentation des courants a provoqué un réchauffement dramatique dans la couche supérieure de l’Océan Indien à partir des années 2000. Et cela concorde parfaitement avec les données du World Ocean Atlas. De plus, cette explication coincide également avec l’augmentation du flux dans le plus grand canal de l’Indonésie qui est le Détroit de Makassar. On a remarqué une augmentation du flux dans ce Détroit à la même période.

ocean-indien-pause-rechauffement-climatique

Selon Matthew England, un océanographe à l’université New South Wales situé à Sydney : L’information la plus importante dans ces travaux est qu’ils ont trouvés cette fameuse chaleur. De plus, cela confirme que le Pacifique a joué un rôle dans la pause du réchauffement climatique.

Mais certains estiment que ce mystère n’est pas encore totalement résolu. Selon Gerald Meehl, un climatologue de la National Center for Atmospheric Research (NCAR) : L’équipe de Lee a seulement analysé les 700 mètres de la couche supérieure de l’océan, mais on a des preuves que la chaleur s’est également propagée dans les couches intermédiaires et profondes. En effet, d’autres études estiment qu’un tiers ou plus du réchauffement des océans se produit dans les couches profondes.

Kevin Trenberth, qui est aussi un climatologue au NCAR, estime que ces résultats ne correspondent pas avec des sources qui ne proviennent pas du World Ocean Atlas. On remarque d’immenses lacunes dans les données du WOA. Trenberth a déclaré que la NOAA les a pris en compte sans considérer le réchauffement océanique sur le long terme et ils ont trouvés qu’il y avait eu des périodes de refroidissement qui correspondaient avec les lacunes dans les données.

Par exemple, Trenberth et ses collègues ont trouvés un réchauffement conséquent dans le Pacifique pendant la pause du réchauffement climatique alors qu’il était minimal dans l’Océan Indien en se basant sur les observations des satellites. De ce fait, on peut dire que la chasse à la chaleur manquante qui entraine une pause du réchauffement climatique va continuer pendant encore longtemps. Mais les scientifiques estiment qu’il est important de connaitre la fin de l’histoire, c’est à dire le déplacement de la chaleur dans l’Océan Indien, car on pourra l’utiliser pour déterminer le début de la pause et anticiper d’autres Hiatus qui pourraient se produire dans le futur.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *