OnLive ferme ses portes après son rachat par Sony



fermeture-onlive-sony

OneLive ferme ses portes en annonçant que tous ses services seront supprimés à partir du 30 avril. Les données des joueurs et leurs comptes seront également supprimés. Sony est en train de racheter une grande partie des brevets d’Onlive et il ne prévoit pas de continuer les services. Retour sur OneLive, l’entreprise qui a inventé le Cloud Gaming.


 

OnLive s’est battu pendant 6 ans pour tenter d’attirer des joueurs. Dès 2009, il était le premier à penser que le futur du jeu vidéo serait le jeu sur Cloud. Le principe était que les traitements les plus gourmands d’un jeu devaient se faire sur le Cloud et l’utilisateur pourrait jouer même s’il avait une machine d’entrée de gamme. OnLive a lancé une microconsole de 100 dollars en 2010, mais la performance n’était pas au rendez-vous.

OneLive n’a jamais convaincu les joueurs

L’échec de son service a forcé OnLive a licencier une grande partie de son personnel via une restructuration drastique en 2012. OneLive voulait également lancer une offre hybride combinant le jeu sur Cloud et du contenu en téléchargement. Ainsi, les joueurs pouvaient jouer aux titres qu’ils avaient achetés sur Steam tout en bénéficiant de certains spécificités du Cloud Gaming proposé par OneLive. Désormais, OneLive continuera à exister comme une identité corporate qui va gérer le design, les logos et les mentions de droit d’auteur.

Depuis le lancement d’OneLive, de nombreux services concurrents ont été lancés avec notamment Sony qui avait racheté Gaikai en 2012 qui lui a permis de lancer son service Playstation Now. Et ce nouveau rachat d’OnLive par Sony va permettre à ce dernier de détenir le monopole sur le secteur des jeux sur Cloud en écrasant littéralement le petit réseau de la Xbox et de Microsoft.

OneLive était trop en avance sur son époque

Nvidia a aussi investi sur le Cloud Gaming en misant notamment sur sa console Shield et on voit que ce type de service va devenir la principale tendance des jeux vidéos. Le malheur d’OneLive est que sa technologie et son service étaient bien trop en avance sur les utilisateurs. Et on voit de nombreux projets similaires qui finissent aux oubliettes parce qu’ils étaient trop visionnaires pour les utilisateurs qui se comportent souvent comme des attardés mentaux quand il s’agit de comprendre le potentiel d’une nouvelle technologie. Google pourrait vous en dire quelque chose avec l’échec de son Google Glass.

Source

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *