Twitter : 10 % des utilisateurs créent 90 % des Tweets



twitter-spam

La dimension de a également provoqué sa ruine. Les vrais créateurs quittent Twitter parce que cela ne vaut plus le coup si on regarde le retour sur investissement. Le résultat est que Twitter est devenu une immense boite à Spam et de contenus avariés et médiocres.

 

La facilité de communiquer sur les réseaux sociaux ne génère pas forcément plus de contenus. En fait, cette facilité incite les créateurs de contenu à quitter le réseau social. Des chercheurs du département Haas of Shool à l’université de Berkeley estiment que l’inondation des publications sur Twitter crée un déséquilibre monstrueux sur les créateurs et les consommateurs. Cette étude a été menée par les professeurs Zsolt Katona, Ganesh Iyer et Edgar F Kaiser dans une initiative pour une meilleure gestion de la communication professionnelle.

Le premier résultat de l’étude est que si la création de contenu devient abordable sur un réseau social, alors les vrais créateurs de contenu quittent la plateforme à cause de la concurrence. En revanche, la difficulté de communiquer incite les utilisateurs à créer plus de contenu. Ce paradoxe s’explique par le fait qu’une facilité de communication crée une inondation d’information ce qui incite les vrais créateurs de contenu à penser que l’investissement n’en vaut pas la peine.

Une minorité de contenus pour une majorité de moutons

On estime que 10 % des utilisateurs créent 90 % des Tweets et seule une fraction des utilisateurs publient des tweets chaque jour. Sur les 800 millions d’utilisateurs, on a seulement 55 millions d’utilisateurs actifs. Cette étude suggère que le réseau social est comme un marché. Les gens créent du contenu pour attirer de nouveaux consommateurs. Mais au lieu d’espérer une récompense lucrative, les créateurs de contenu espèrent juste faire parler d’eux. Et cela produit une effet pervers avec la motivation principale de se faire entendre par tous les moyens.

Cela incite les utilisateurs à créer des bots et des contenus automatisés qui s’apparente à de l’information de très bas de gamme puisqu’elle ne coute rien à produire. De plus, les forces et les faiblesses d’un réseau social se base sur sa taille et la distance entre les utilisateurs. Plus la distance est importante et plus il est difficile d’atteindre tous les utilisateurs. Si le réseau est réduit, alors il faut moins d’efforts pour atteindre tout le monde puisqu’il y a peu d’utilisateurs. En revanche, si le réseau social est grand comme Twitter, alors il faut investir au maximum pour atteindre tout le monde. Donc, la logique voudrait qu’il faut investir au maximum pour atteindre tout le monde, mais c’est faussé par la récompense.

Le retour sur investissement est proche de zéro sur Twitter

Seuls les cons pensent qu’on peut gagner de l’argent avec Twitter, car les seules récompenses est une notoriété ephémère et une visibilité. Et ce n’est pas parce que quelqu’un est visible qu’il va gagner de l’argent. Donc, le retour sur investissement est proche de zéro ce qui nous amène au premier point, à savoir, les vrais créateurs de contenu n’éprouvent pas le besoin d’investir dans un contenu digne de ce nom.

Etant donné que l’objectif est d’atteindre tout le monde, on a un cercle vicieux où on a une compétition féroce, mais à cause de l’absence du retour sur investissement, les créateurs de contenu utilisent des solutions automatisés ce qui crée une inondation d’informations pour les moutons. Et cela va empirer puisque si Twitter augmente en taille, alors il deviendra encore plus difficile d’atteindre tout le monde ce qui va générer des solutions de moins en moins chères.

L’avènement de la médiocrité sur Twitter

Et l’augmentation des compétitions va inciter de nombreux créateurs à partir sur d’autres cieux. Et le cercle est bouclé et on retrouve notre ratio de 10 % de créateurs de contenu qui sont à l’origine des 90 % de tweets. Cela nous amène aussi au concept de pensée unique ou dominante où les médias de masse et d’autres autorités acceptés sur d’autres plateformes arrivent à être rapidement visible avec le minimum d’efforts. En effet, Twitter est principalement utilisé par un microcosme composé d’acteurs médiatiques. Et étant donné que chaque acteur se connait, la création de contenu Low Cost peut être rapidement visible à cause du copinage incestueux entre les différents acteurs ce qui permet de faire croire qu’une information est très visible alors qu’elle a été boostée de manière totalement artificielle.

Pour résumer, Twitter compile constamment les mêmes contenus qui tournent en boucle avec une médiocrité absolue de la part des créateurs et des consommateurs.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *