Pourquoi Windows XP refuse de mourir ?

La popularité de Windows XP prouve que la technologie et ses tendances ont totalement échoué à comprendre les besoins de l’utilisateur.



Cette semaine, Google Chrome a annoncé qu’il étendait le support de jusqu’à la fin de 2015. Microsoft a voulu enterrer au mois d’avril 2014. 12 mois plus tard, continue de vivre comme si de rien n’y était. Qu’est-ce qui explique cette endurance à toute épreuve ? Pourquoi les utilisateurs refusent d’enterrer dans le cimetierre des oubliés. Est-ce qu’il y a un complot mondial des utilisateurs à garder par tous les moyens ? Au final, la réponse la plus évidente est que refuse de mourir parce que la technologie a progressé à grand pas, mais elle a oublié un petit quelque chose qu’on appelle les besoins des utilisateurs.

Windows XP est le système le plus stable de Microsoft

La première raison qui incite les utilisateurs à rester sous Windows XP est que c’est le système le plus stable de Microsoft. En fait, il est paradoxal de voir que c’est le plus grand succès de Microsoft si on compte ses échecs lamentables sur ses systèmes d’exploitation. Et Windows XP est devenu une telle pièce maitresse chez les utilisateurs que ces derniers estiment que ce n’est pas la peine de migrer vers Windows 7 et supérieur. Microsoft a tellement bien conçu Windows XP que ce dernier défie les lois sacro-saintes de l’obsolescence programmée. Microsoft a été un champion de cette technique, car ses systèmes avaient une durée de vie très limitée. Le monopole de Microsoft avec les constructeurs l’a aidé à inciter les utilisateurs à changer de PC à chaque qu’il sortait une nouvelle version de Windows et cela a fonctionné pendant des decennies, mais ces dernières années, la technologie a montré ses limites.

Les utilisateurs se sont rendus progressivement compte qu’ils n’avaient pas besoin d’un ordinateur toujours plus puissant pour effectuer leurs tâches. La plupart des utilisateurs se contentent d’une machine qui est adaptée à la bureautique, la navigation internet, les capacités multimédias et des jeux occasionnels. En 2012, une étude publiée par l’université de Stanford a révélé que seul 12 % des utilisateurs de PC investissaient plus de 700 dollars dans un PC. Le prix moyen d’un PC standard coute entre 400 et 600 dollars. A partir de 700 dollars, on va plutôt sur des PC Gaming. Et si on étudie les tâches les plus gourmandes sur le secteur professionnel, on arrive au secteur de la vidéo et de la photo professionnel qui concerne seulement 4 % des utilisateurs. Le problème avec ces statistiques ? Microsoft a construit son éco-système de Windows et les PC qui vont avec en se basant sur la minorité des utilisateurs qui sont prêt à investir des sommes considérables plutôt que de penser à la majorité.

Et une fois que les utilisateurs ont compris ça, ils se sont dit qu’ils étaient très bien avec Windows XP et qu’ils allaient se débrouiller avec les nombreuses failles de sécurité dans la système. Notons que Windows XP n’est pas si vulnérable que ça, mais plutôt que Microsoft et les constructeurs ont arrêtés de proposer des mises à jour de sécurité et cela fait une grande différence. La seconde raison pour laquelle les utilisateurs restent scotchés à Windows XP est que le prix des PC a augmenté pour peu d’innovations majeures.

Les PC sont devenus trop chers pour les entreprises

Si on regarde la période 2009 et 2014, le prix des PC a augmenté de 12 % dans le monde entier. Cette période est intéressante puisqu’elle montre une certaine stagnation de la technologie dans la mesure où les constructeurs se contentaient de booster les performances des composants existants. On a commencé à voir de nouveaux processeurs et la nouvelle type de RAM DDR4 à partir de fin de 2014. Mais malgré la stagnation de la technologie, le prix des PC a continué à augmenter. La faute revient principalement à la fluctuation des devises, notamment entre l’Euro et le Dollar. De plus, certains constructeurs n’ont pas hésité à se comporter comme des chacals pour profiter des catastrophes pour créer une pénurie artificielle afin d’augmenter les prix.

En 2011, plusieurs inondations majeures ont frappé l’Asie, notamment la Thailande et le Japon. En Thailande, on a 2 constructeurs qui sont Seagate et Western Digital qui ont annoncés que leurs usines de production étaient sous les eaux et qu’il fallait craindre une pénurie de disques durs. Dans les mois qui ont suivi, le prix des disques durs a considérablement augmenté alors qu’il n’y aucune pénurie. Vous pouvez trouver un dossier complet intitulé Inondations et disques durs : On vous a bien entubé qui vous explique toutes les manipulations qui ont été faites par les constructeurs. Et étant donné que le disque dur est l’un des principaux composants de PC, le reste des composants a suivi dans la montée avec la main invisible du marché qui n’est pas si libre que ça.

Quand le prix des PC a augmenté, les particuliers ont baissés leurs achats de nouveaux PC. Entre 2002 et 2006, les statistiques de la consommation en Europe montraient que les utilisateurs achetaient un nouveau PC tous les 18 mois. Mais on a une autre petite chose qu’on appelle la crise de 2008 qui a largement refroidi les ardeurs des consommateurs. Et si on combine la montée des prix et la frilosité des consommateurs, alors on se retrouve dans une période de 5 ans où personne n’a acheté de PC et donc toutes les machines sont restés sur Windows XP.

Et on ne parle que de l’impact sur les particuliers, car cela a été encore plus catastrophique pour les entreprises qui ont dû baissés drastiquement leurs couts pendant cette période. Un particulier peut débourser 500 à 700 euros s’il économise assez, mais pour les entreprises, l’investissement peut nécessiter des centaines de milliers d’euro si son parc informatique se compose de dizaines de machines, car merci à Microsoft, on doit acheter une licence pour chaque machine. Pour bénéficier de Windows Vista, Windows 7 ou Windows 8, il était indispensable d’acheter de nouveaux PC, de nouvelles licences et surtout la main d’oeuvre pour l’installation et la migration des données sensibles. En fait, la main d’oeuvre coute plus chère que l’investissement sur les machines et les licences de Windows.

La transition était trop dure pour les utilisateurs de Windows XP

Au final, on s’est retrouvé dans une période de stagnation technologique qui a duré plusieurs années. Mais Microsoft, qui n’est pas si intelligent que ça, n’a rien trouvé de mieux que de forcer la transition en annonçant la fin du support de Windows XP au mois d’avril 2014. Tout d’un coup, des millions d’utilisateurs de Windows XP dans le monde ont estimés qu’ils n’accepteraient plus le diktat de Microsoft et qu’ils allaient rester avec leur bon Windows XP quitte à se prendre toutes les infections possibles.

Le piratage est une autre raison qui explique l’endurance exemplaire de Windows XP. Microsoft n’aime pas qu’on pirate ses Windows, mais il ne va pas non plus appeler le Swat à chaque fois qu’il découvre une version piratée. Etant donné que Windows XP est resté en place pendant très longtemps, les versions piratés ont envahis la toile. Et pendant la période de 2005 et 2013, on a également les pays émergents qui ont commencés massivement à s’équiper au niveau informatique. Pendant cette période, les achats de PC en Asie et en Amérique Latine ont augmentés de 78 % sans oublier les PC recyclés et les ventes d’occasion. Etant donné que c’était des anciennes machines puisque personne n’achetait de nouveaux PC, Windows XP était le meilleur choix pour ces machines et leur configuration moyen de gamme.

Actuellement, Microsoft propose un support payant pour Windows XP pour les chinois. La raison est que 66 % des PC en Chine sont sous Windows XP. Et quand on sait qu’il y a 128 millions de PC dans ce pays, on comprend pourquoi Microsoft a peur de l’immortalité de Windows XP. En fait, Microsoft a même annoncé que Windows 10 serait gratuit même pour ceux qui avaient des Windows XP piratés, mais c’est valable uniquement en Chine. Cela montre que Microsoft en a marre de Windows XP, mais qu’il n’a jamais compris le fond du problème. Ce n’est pas que les utilisateurs vouent une adoration sans borne à Windows XP, mais c’est juste que c’est le seul système qui fonctionne correctement avec leurs machines actuelles. Même s’ils avaient gratuitement Windows 10, ils devraient acheter un nouveau PC et ce n’est pas envisageable pour la majorité des utilisateurs.

Windows XP nous montre tout le paradoxe de la technologie puisqu’elle avance trop vite pour les besoins des utilisateurs. Microsoft et les constructeurs utilisent tous les artifices marketing possibles pour justifier la mort de Windows XP, mais ce n’est pas si simple. On a également les médias spécialisés qui font de la propagande payée et orchestrée pour inciter l’utilisateur à l’achat en vantant la puissance par tous les moyens. Mais si un utilisateur est satisfait de sa machine sous Windows XP, alors il n’y a rien qui pourra le faire changer d’avis parce que c’est son fric qui est en jeu.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

5 réponses

  1. Un grand merci pour windows XP, je ne suis pas une grande informaticienne , et XP me convient tres bien surtout que je suis retraité et que mes finances ne me permets pas de chager un PC qui me satisfai parfaitement.

    Vive X P

    chris

  2. Flolan dit :

    Quel rouleau compresseur médiatique pour nous faire abandonner XP ! À les entendre c’est l’apocalypse qui guette les récalcitrants…

    Vu les bulletins de sécurité édités par Microsoft, je me demande quelle est la menace réelle:
    bulletin MSxx1… »faille Internet Explorer… »: on s’en fout on utilise pas Internet Explorer.
    bulletin MSxx2… »faille MS Office »: on s’en fout on utilise Open Office.
    bulletin MSxx3… » Quelqu’un ayant l’accès à votre machine pourrait en faisant telles manipulations obtenir les droits administrateurs »: on s’en fout il n’y a pas de brebis galeuses à la maison.
    etc. etc.

    Mais nouvelles mesures de sécurité à prendre tout de même:
    – la base: utiliser un compte non un administrateur, c’est-à-dire avec des droits restreints.
    – bannir l’usage d’Internet Explorer (à la place, gratuit: FireFox, et faites les mises à jour régulièrement)
    – ajouter un firewall, celui d’origine est insuffisant (exemple gratuit: Comodo)
    – ouvrez votre navigateur Internet dans une sandbox  » enceinte de confinement » (exemple gratuit: Sandboxie)
    – dans votre navigateur, ajouter un bloqueur de la technologie Flash (exemple gratuit: FlashBlock) souvent vectrice d’infection.
    – ouvrez vos pièces jointes reçues par mail dans un programme sandboxé (toujours grâce à Sandboxie), une éventuelle infestation ne sortira pas de cette enceinte de confinement.
    – ne cliquez jamais dans les mails.
    – antivirus à jour (gratuit avec un niveau de détection réputé: Avira)
    – désactiver l’autorun (exécution automatique dès qu’on connecte une clé USB)
    – très utile: utiliser une commande vocale codée pour entrer vos mots de passe, grâce au programme Dragon Naturally Speaking (payant…), c’est beaucoup mieux que de les taper au clavier, aux cas où il y aurait un virus espionnant ce que vous y frappez.
    – pour se connecter aux services bancaires: utiliser un Linux sur clé USB (sans persistance) qui ne servira qu’à cela (facile et gratuit avec LinuxLive USB Creator)

    Il faut quelque temps pour mettre tout ça en place (nouveaux comportements), allez-y progressivement et faites-vous aider au besoin.
    Ensuite ça roule bien… Sans souci…Comme avant !

    Flo

  3. Alain dit :

    Bonjour, nous sommes le 4 juillet 2016, j’ai windows XP depuis 2011, je n’ai jamais eu aucun problème et j’utilise mon pc minimum 10 heures par jour. Je navigue sur tout les sites, même les sites dangereux(pornos) et ce, même depuis l’arrêt des mise a jour de sécurité en 2014. J’utilise ESET SMART SECURITY 9 comme antivirus et tout fonctionne a merveille. Je télécharge et désinstalle(avec REVO UNINSTALLER PRO) un nombre très élevé de programmes, absolument aucun problèmes. En utilisant les bons outils pour des tâches bien précises, XP fonctionne de façon exceptionnelle. Une campagne de peur tout a fait inutile et surtout, complètement ridicule. Alain

  4. Mathieu dit :

    Bonjour,
    Je penses que les utilisateurs qui aiment Windows XP par habitude, et qui n’ont pas besoin d’une bête de jeu ultime peuvent très bien utiliser Windows XP. J’ai un amis qui utilise ce système à tout les jours et il n’a aucun problème, même skype fonctionne encore alors je voie pas ou est le problème.

  1. 13 mai 2017

    […] blogueurs zinfluents ne comprennent pas qu’il y a d’excellentes raisons pour lesquelles Windows XP refuse de mourir. Cette minimisation systématique a été manifeste lorsqu’on a eu les fuites des outils de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *