Yangyang est une robot femme qui peut parler, marcher et vous enlacer


  • FrançaisFrançais



  • robot-yangyang

    Non, nous n’accepterons pas ça ! La première robot femme digne de ce nom ressemble à Sarah Palin. Non, ça ne va pas être possible !


     

    Yangyang est une robot femme qui nous montre les possibilités de la robotique et elle risque même de vous terrifier ou de vous rappeler Sarah Palin (c’est la même chose). Ce robot humanoide peut parler, cligner des yeux, sourire, serrer votre main et même vous enlacer. Ce robot Yangyang est une création conjointe de l’Intelligent Robotics Laboratory de l’université d’Osaka au Japon et de la Shanghai Shenqing Industry. Le robot Yangyang a été présenté pendant la Global Mobile Conference à Shanghai qui s’est tenue du 28 au 31 avril. Le robot Yangyang a déclaré à l’audience qu’elle est née au Japon, mais qu’elle a grandi en Chine.

    Le robot femme Yangyang possède des long cheveux bruns, une veste rouge et des lunettes comme celles de Sarah Palin. Yangyang a été inspiré par Song Yang qui est la femme du président de la Shanghai Shenqing Industry et elle est également professeure au Sanlian College en Chine. Yang a déclaré que ce robot possède toutes les fonctionnalités avancés de la robotique. Son corps possède une liberté de mouvement de 43 degré même si la plupart des mouvements se concentrent sur son visage. Et cela permet au robot Yangyang de proposer des expressions faciales très complexes.

    La création du robot Yangyang n’a pas seulement été motivée pour montrer les avancées de la robotique humanoide. Selon Hiroshi Ishiguro, directeur de l’Intelligent Robotics Laboratory à l’université d’Osaka, ce robot pourrait être utilisé comme un ambassadeur éducatif afin d’apprendre les bases de la robotique aux enfants. De même, la robot Yangyang pourrait servir d’hôtesse d’accueil dans des boutiques ou dans des musées. Ce robot humanoide est tellement ressemblant au professeur Yang que celle-ci pourrait effectuer plusieurs tâches en même temps une fois qu’il sera suffisamment évolué. Par exemple, la professeure peut continuer à travailler tandis que son clone androïde peut se lancer dans une autre carrière que l’enseignement.

    On voit que les robots qui nous ressemblent sont à portée de main, mais la transition sera assez difficile. Une étude de l’université en Californie a montré que nos cerveaux réagissent de manière très négative lorsque nous voyons un robot humanoide qui nous ressemble. Non seulement, les robots sont avancés, mais ils commencent à être utilisé dans certains tâches telles que ce robot de Toshiba qui peut conseiller les consommateurs dans certaines boutiques de la marque au Japon.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.