Réseaux sociaux : Ce que vous direz pourra être utilisé contre vous


  • FrançaisFrançais



  • reseau-sociaux-justice

    La justice utilise de plus en plus l’activité sur les réseaux sociaux comme des preuves devant les tribunaux.


     

    La plupart des gens utilisent les réseaux sociaux pour partager les événements de leur vie quotidienne. Mais les réseaux sociaux peuvent être utilisé contre vous. Car la justice utilise de plus en plus l’activité sur les réseaux sociaux d’une personne comme une preuve dans une poursuite judiciaire.

    Selon le journal National Post, la Cour suprême de Colombie britannique a rejeté la demande en dommages et intérêts d’une femme en se basant sur 194 pages qui provenait de son activité sur Facebook. Les utilisateurs des réseaux sociaux sont de plus en plus vigilants sur ce qu’ils publient en ligne, mais il y a toujours des personnes qui s’en foutent sans se soucier des conséquences.

    Rob Currie, directeur de l’institut juridique et technologique de l’université Dalhousie à Nova Scotia, a déclaré qu’on doit prendre des précautions avant d’utiliser l’activité des réseaux sociaux devant un tribunal. Ce type d’activité ne constitue pas toujours des preuves évidentes, car ce sont plus des instantanés de la vie d’une personne et il y a un risque qu’on les sorte de leur contexte. L’activité sur les réseaux sociaux est totalement différente de la déclaration d’une personne dans une cour ou ses réponses pendant un interrogatoire.

    De nombreux firmes d’avocats conseillent à leurs clients d’éviter les réseaux sociaux s’ils sont dans un litige judiciaire. Par exemple, les compagnies d’assurance visitent systématiquement un compte Facebook d’une personne qui fait valoir une de ses assurances pour voir s’ils ont vraiment eu cet accident. Et les firmes d’avocat conseillent également de faire attention à leurs amis, car ces derniers peuvent publier des informations compromettantes si les paramètres de confidentialité ne sont pas bien configurés.

    Le cas de Casey Anthony est l’une des affaires les plus célèbres qui implique les réseaux sociaux et le système judicaire pour déterminer son implication dans son accusation de meurtre. Casey Anthony a été déclaré non-coupable, mais son activité sur les réseaux sociaux montrait qu’elle est allé à une fête quelques jours seulement après que sa fille ait été tué. Et cela avait déchainé la rage du public qui avait été très préjudiciable pendant son procès.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    1 Response

    1. 30 mai 2021

      […] Article publié sur actualite.housseniawriting.com […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.