Voitures Google : 1,6 millions de kilomètres sans aucun accident



voiture-google

Les voitures sans chauffeur de Google ont parcourus 1,6 millions de kilomètres sans aucun accident.


 

Chris Urmson, le chef du projet des voitures sans chauffeur de Google, a publié l’expérience des voitures Google qui ont parcourus 2,4 millions de kilomètres en 6 ans. Urmson explique qu’il y a environ 33 000 accidents routiers par an aux Etats-Unis, mais qu’une grande partie, connu comme des accidents légers, ’est jamais intégré dans les statistiques. C’est pourquoi, Google a décidé de tester ses voitures automatiques sur des millions de kilomètres pour avoir des informations de première main sur les situations qu’on peut rencontrer sur la route.

Pour valider l’expérience et tester la performance des voitures, Google a utilisé 20 véhicules. Les voitures sans chauffeur ont parcouru près de 1,6 millions de kilomètres et des voitures avec chauffeur ont parcouru 1,1 millions pour comparer la performance entre les 2. Les voitures automatiques ont pu parcourir les 1,6 millions de kilomètres sans aucun accident dans lesquelles elles étaient impliqués. Et c’est une différence qui a été totalement négligée par les médias de masse. Ces voitures sans chauffeur ont subis des accidents mineurs (6 % de tous les accidents dans l’expérience), mais ce sont les autres voitures et chauffeurs qui en étaient la cause.

Les accidents sont évidemment plus fréquents sur les routes des villes que sur les autoroutes et une grande partie des accidents sur les voitures de Google provenaient des chocs frontaux ou arrières. Dans les villes, les voitures de Google ont été percutés à 7 reprises par l’arrière et cela se produisait à la signalisation des feux rouges. La voiture automatique a également été éraflé sur le coté par une autre voiture à coté d’un panneau Stop. Encore une fois, c’est un comportement typique des autres chauffeurs qui se précipitaient pour passer le Stop ou lorsque le feu était au vert.

Urmson raconte également que les voitures automatiques avec les chauffeurs a permis à Google d’étudier le comportement des autres chauffeurs et c’est assez dramatique et suicidaire. Ainsi, les chauffeurs de Google ont vu près de 660 000 personnes qui regardaient leurs appareils mobiles plutôt que la route. Ils ont vu des gens qui lisaient des livres et une personne jouait même de la trompette en conduisant. Une voiture sans chauffeur surpasse largement ces chauffeurs négligents, car cette voiture possède des capteurs qui lui permet de regarder dans les 360 degrés. Cela lui permet de prédire le comportement dangereux provenant des autres voitures pour se protéger.

Les intersections sont les plus dangereuses

Les intersections sont les plus dangereuses. 21 % des décès et 50 % des accidents graves se produisent dans les intersections. C’est pourquoi, les voitures de Google s’arrêtent pendant quelques secondes lorsque le feu passe au vert dans les intersections. Le problème est que les autres chauffeurs démarrent directement ce qui la cause majeure des accidents graves.

voiture-google_1

Dans l’image ci-dessus, on peut voir les comportements typiques des chauffeurs. La boite en bleu ciel est un cycliste qui entre dans l’intersection, mais il a pris du retard par rapport aux feux de signalisation. Une voiture représentée par la boite pourpre entre aussi dans l’intersection et on voit qu’elle évite le cycliste d’un cheveu. La voiture de Google a pu prédire la trajectoire du cycliste (par la ligne rouge) et elle a parfaitement attendue que le cycliste se soit complètement engagé dans l’intersection.

Le problème dans les tournants

Les tournants sont aussi un gros problème, notamment pendant la nuit. Les conducteurs sont souvent sur le mauvais coté de la route lorsqu’ils engagent un tournant.

voiture-google_2

 

Dans l’image ci-dessus, on peut voir 2 voitures qui sont sur le mauvais coté de la route par rapport au tournant qu’ils doivent prendre. Et les conducteurs peuvent être complètement cons lorsqu’ils pensent qu’ils vont manquer le tournant.

 

voiture-google_3
Dans cette image, on voit une voiture qui prend un tournant abrupt (la boite pourpre avec un point d’exclamation). La ligne de rectangle indique que la voiture de Google va ralentir pour anticiper le tournant casse-cou de ce conducteur.

Dans d’autres cas, les autres conducteurs font comme si la voiture de Google n’était même pas là.

voiture-google_4

Ici, une voiture (boite pourpre avec la barrière rouge) coupe totalement la trajectoire de la voiture de Google. Cette dernière stoppe pour éviter la coupure de la trajectoire. Ces quelques expériences montre le degré d’inconscience des autres conducteurs et les défis qui devront être relevés par les voitures de Google. Et les résultats sont déjà impressionnants et on penser que ces voitures permettront de réduire considérablement les risques dans les prochaines années.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *