Réunion secrète entre des responsables Google, des journalistes et des espions


  • FrançaisFrançais



  • reunion-secrete

    Des responsables de Google et d’Apple, des journalistes et des espions de plusieurs pays ont tenu une réunion secrète en Angleterre pour parler de l’ère Post-Snowden.


     

    Une réunion ultra-secrète entre des responsables de la Silicon Valley, des espions et des journalistes s’est tenue en Angleterre il y a quelques jours. Elle concernait des discussions entre les différents acteurs sur le concept de la surveillance de masse et de ses limites.

    Et il y avait du beau monde. John McLaughlin, ancien chef des opérations de la CIA, le responsable en chef du GCHQ et plusieurs anciens chefs des agences de renseignement en France, au Canada, en Australie ou en Allemagne. Les entreprises technologiques n’étaient pas en reste avec le chef juridique de Google Richard Salgado, Jane Horvatch, la directrice Senior de la vie privée chez Apple, Erik Neuenschwander, gestionnaire de la sécurité de produit chez Apple ainsi que Matthew Kirk qui est le directeur des affaires externes chez Vodafone. La liste complète est disponible sur The Intercept.

    On avait également des journalistes avec Duncan Campbell qui a publié plusieurs affaires de surveillance gouvernementale, David Ignatius du Washington Post et Gordon Corera, le correspondant sur la sécurité chez BBC. Tous les participants étaient régis par le secret des discussions. La réunion s’est tenu dans un manoir vieux de 18e siècle et elle a été organisée par la Ditchley Foundation qui tient plusieurs conférences secrètes chaque année pour discuter des affaires importantes sur le plan international. Ce n’était pas aussi sinistre que des personnes qui se réunissent pour réecrire le protocole de Sion version version 2015. En fait, l’un des journalistes a déclaré que les discussions étaient plus ouvertes et elles allaient dans le bon sens.

    Il ajoute que ce type de réunion n’aurait jamais été possible sans un certain Edward Snowden qui a littéralement explosé le secret qui entoure la surveillance de masse. Pour de nombreux responsables des agences de surveillance, on peut aimer ou détester Snowden, mais le fait est qu’il a changé radicalement le paysage de la surveillance et de l’espionnage. Et qu’il y a un vent frais de transparence qui soufflait dans ce secteur. Ce qui est assez ironique en soi, car si on devait parler de transparence, il aurait mieux valu tenir une réunion publique. Mais c’est déjà une bonne chose que ce type de réunion se produise, mais on attendra de voir de véritables efforts sur la transparence de la surveillance de masse avant de crier victoire.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.