Maman ne veut pas que sa fille devienne une codeuse


  • FrançaisFrançais



  • Nancy Lee, responsable de diversité chez Google, estime que les parents sont les principaux responsables pour décourager leurs filles à suivre des études dans la technologie.


     

    Nancy Lee

    Nancy Lee est la responsable de la diversité et de l’intégration chez Google. La dame est connue pour son franc-parler et elle a été virée à plusieurs reprises pour avoir dénoncé les discriminations sexuelles qui prédominent à la Silicon valley.

    Lee travaille pour Google depuis 2006 et elle est chargée d’améliorer la diversité homme/femme dans le personnel de l’entreprise. Google est la première entreprise à publier un rapport sur les quotas qui constituent son personnel. 83 % d’hommes, 2 % de latinos et 1 % de noirs. Depuis l’année dernière, Lee travaille pour améliorer la diversité et inciter Google à être plus équitable dans ses campagnes de recrutement.

    Dans une interview, on a demandé à Nancy Lee si le système éducatif fortement inégalitaire des Etats-Unis contribue à ce manque de diversité dans les diplômés de la sphère technologique. Nancy Lee a déclaré que c’est l’un des facteurs, mais ce n’est pas le plus important. Actuellement, les femmes sont les plus nombreuses à obtenir un diplome, mais quand on regarde les disciplines de l’informatique, on voit qu’il y a seulement 18 % de femmes qui sont présentes dans ce secteur. Le plus étrange est qu’il y avait 38 % de femmes diplomées dans la sphère technologique dans les années 1980. Les inégalités pour accéder à une éducation de qualité, la pauvreté et les différences démographiques expliquent cette baisse au cours des dernières années.

    Google s’est toujours concentré pour recruter les meilleurs talents au monde. Il ne se préoccupait pas de l’aspect racial ou sexuel, mais aujourd’hui, Google est un fleuron mondial dans la technologie et il doit se remettre en question par rapport à ses critères de recrutement.

    Et Nancy Lee ajoute que Google a mené une recherche pour trouver l’explication sur le manque de diversité dans le secteur technologique. Il s’avère que les principaux responsables sont les parents. On a notamment les mères qui ne veulent pas que leurs filles poursuivent une carrière dans la technologie, car beaucoup de parents estiment que l’informatique est pour les Brogrammer (Brother and Programmer). Une discipline qui est dominée par les hommes et où les femmes ne sont pas valorisés et qu’elles sont harcelés pour la moindre broutille. Pour de nombreux parents, la culture machiste prédomine dans la sphère technologique et ils ont partiellement raison quand on voit des scandales comme le Gamergate.

    Par ailleurs, les parents estiment que la technologie n’est pas un vecteur important pour le développement. Cette conception vient du fait que les informaticiens vouent un culte à la compétition et que le plus important est de devenir le plus fort sans penser aux impacts sociaux réels qui sont apportés par la technologie. Pour Nancy Lee, les femmes veulent contribuer à un développement réel de la société et les clichés sur les métiers de l’informatique font qu’elles ne considèrent pas cette discipline comme étant sérieuse ou qui soit capable de les satisfaire sur le plan professionel.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.