Les poursuites judiciaires des employés ont provoqués la faillite de Mandriva


  • FrançaisFrançais



  • ceo-mandriva

    L’ex-CEO de Mandriva, Jean-Manuel Croset, nous explique que ce sont les poursuites judiciaires des employés de Mandriva qui ont provoqués sa faillite.


     

    Tout le monde sait maintenant que Mandriva est en faillite. Mais l’ancien CEO de l’entreprise a donné une interview à Business Insider India où il nous dit toute l’histoire avec la vraie raison de la faillite de Mandriva. Selon lui, ce sont les employés de Mandriva en France qui ont provoqués la faillite. En 2013, Mandriva avait généré un revenu de 553 000 dollars et ce n’était pas suffisant. L’entreprise a donc décidé de restructurer l’entreprise et le revenu a augmenté de 40 % en 2014 et Mandriva a pu réduire ses couts de 60 %.

    Mais cette restructuration est passée par plusieurs licenciements d’employés de Mandriva qui étaient basés en France. Jean-Manuel Croset étant suisse, il a déclaré que le système judicaire français a forcé Mandriva à payer des centaines de milliers d’euros de dommages et d’interêts à ces employés qui avaient été licenciés. Et ces dommages et intérêts devaient être effectifs dans le cadre d’une exécution provisoire de jugement et cela signifie que Mandriva devait payer immédiatement la somme même si les procédures d’appel n’étaient pas encore terminés. Selon le CEO, le système judicaire français est extrêment généreux envers les employés en France si on regarde le droit du travail.

    Les amendes à répétition ont eu raison de Mandriva et c’est une honte selon Jean-Manuel Croset, car l’entreprise se remettait doucement à flot. Lorsque les caisses ont été vidés, les actionnaires de Mandriva ont refusé d’injecter de nouvelles liquidités et le CEO a préféré déclarer la faillite.

    Note : Des rumeurs prétendaient que les employés qui avaient intenté les poursuites judiciaires avaient rejoint le projet Mageia qui est un fork de Mandriva. Mais ces rumeurs sont fausses, car le CEO n’a pas donné les noms des employés, ni les détails des poursuites judiciaires.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.