WebAssembly : un format de fichier binaire pour le web par Mozilla, Microsoft, Google et Apple


  • FrançaisFrançais



  • webassembly

    WebAssembly est un nouveau projet qui veut proposer des fichiers au format binaire pour les applications web. L’objectif est d’avoir une meilleure vitesse sur les navigateurs comparés aux fichiers JavaScript standard. Même s’il y a déjà plusieurs initiatives pour accélérer les applications web, WebAssembly est une approche unique en son genre puisqu’il rassemble tous les géants du web. Mozilla avec Firefox, Microsoft avec Internet Explorer et Edge, Google avec Chrome et Apple avec Safari. Pour le moment, WebAssembly est seulement un groupe de discussion sur Github où on explore les possibilités d’un format binaire pour le web. Mais le W3C a déjà créé une page spéciale pour ce projet sur son site et on peut donc penser que WebAssembly a de fortes chances de devenir un format standard du web.

    WebAssembly a été créé pour accélérer les applications JavaScript

    Selon les directives de WebAssembly, ce nouveau format de fichier permettra aux développeurs de compiler leur code au format binaire. Ce code sera ensuite exécuté dans le moteur de JavaScript de chaque navigateur. Pour le moment, seuls les codes en C et C++ peuvent être compilés dans un fichier WebAssembly (wasm) et un Polyfill existe pour que les anciens navigateurs puissent convertir le Bytecode WebAssembly dans du JavaScript. Le principal avantage du WebAssembly est que son Bytecode est 23 fois plus rapide que les applications en JavaScript qui sont compilées avec le asm.js de Mozilla et la taille du fichier est inférieure de 20 à 30 %. Le projet veut proposer les mêmes fonctionnalités qu’on peut trouver dans asm.js. Ce dernier est un sous-ensemble en JavaScript qui produit du code JS optimisé. WebAssembly veut étendre cette optimisation à d’autres langages tels que le C# de Microsoft, le Go de Google ou le Rust de Mozilla. On peut utiliser le compileur Emscripten LLVM-to-JavaScript pour produire les fichiers binaires du WebAssembly, mais on envisage de l’étendre à d’autres compileurs, de machines virtuelles, de débuggers et des outils de programmation afin de promouvoir l’utilisation du WebAssembly.

    Cela ne va pas tuer le JavaScript puisque WebAssembly est conçu pour des utilisations précises

    WebAssembly n’a pas été conçu pour remplacer le JavaScript. Le projet Dart a appris à ses dépens qu’il est impossible de tuer le JavaScript et le WebAssembly sera utilisé pour des objectifs précis et il va être utilisé en combinaison avec le JavaScript. Cela signifie que vous ne pourrez pas utiliser le WebAssembly pour créer votre menu déroulant, mais vous pourrez l’utiliser dans des visualisations complexes de données ou de grandes applications qui sont codées en JavaScript. Selon la déclaration officielle de WebAssembly : WebAssembly permettra à de nombreux langages d’être compilés sur le web, mais le JavaScript possède une popularité gigantesque et il restera le langage privilégié par les développeurs d’applications web.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.