Google va supprimer les résultats du Revenge Porn


  • FrançaisFrançais



  • Google a annoncé qu’il supprimera désormais les résultats du Revenge Porn à la demande des victimes qui sont touchées par ce phénomène. Selon Google, son moteur de recherche reflète l’intégralité du web, mais les contenus du Revenge Porn sont très intimes et destructeurs pour les victimes. De plus, la majorité des victimes sont des femmes et Google a pris la décision de supprimer tout le contenu sensible s’il a été publié sans le consentement des propriétaires. Dans les prochaines semaines, Google va proposer un formulaire qui permettra de demander la suppression de ce type de contenu.

    L’enfer de la protection des utilisateurs est pavé de bonnes intentions

    En premier lieu, on est content que Google prenne ce type de décision, car le Revenge Porn est devenu un Business à part entière et il est important de limiter ce type de contenu et de sanctionner les auteurs qui gèrent ce type de site et qui font du chantage auprès des victimes. Mais l’enfer de la protection des utilisateurs est toujours pavé de bonnes intentions. Cette annonce de Google va inciter Hollywood et ses majors à penser que Google peut facilement supprimer le contenu illicite contrairement à ce qu’il prétend. Dans le passé, Google avait déclaré concernant la suppression du contenu piraté qu’il est très difficile de supprimer l’intégralité de ce type de contenu sur le web. On peut penser que les Majors vont étendre le DMCA pour inclure le Revenge Porn et cela nous donner des millions de liens supprimés par année. Le pire est que de nombreux de ces liens n’auront rien à voir avec le Revenge Porn. Cela va également donner des munitions aux politiciens qui vont proposer des législations forçant Google à supprimer du contenu à grande échelle.

    Ce processus va générer un abus

    Le DMCA a généré des abus, le Droit à l’oubli a généré des abus et cette suppression de Revenge Porn va en générer également. Évidemment, on peut arguer qu’un certain niveau d’abus est nécessaire si on peut protéger efficacement les victimes de ce phénomène. Mais c’est exactement la propagande des Majors. Ce n’est pas grave si le DMCA génère des abus, car on peut sanctionner des centaines de pirates par la même occasion. On peut considérer que cette décision de Google est une extension du Droit à l’oubli qui a déjà fait des ravages en Europe. Des politiciens ont abusé du droit à l’oubli pour supprimer des contenus qui les gênaient et qui les compromettaient. Donc, la décision de Google est plutôt mitigée dans la mesure où on a besoin que des géants du web protègent les utilisateurs, mais cette protection ne doit jamais être au sens large pour éviter des abus qui perdurent pendant des années et qui façonnent la manière dont nous utilisons le web.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.