1 Data center sur 3 est un zombie


  • FrançaisFrançais



  • datacenter

    Une nouvelle étude montre que 30 % des serveurs physiques dans les Data centers sont dans le coma ou qu’ils utilisent inutilement de l’énergie sans produire la moindre information. Et le plus étonnant est que ce pourcentage n’a pas changé depuis 2008 lorsqu’une autre étude s’était penchée sur ce problème. L’étude la plus récente a été menée par Jonathan Koomey, un chercheur de l’université de Stanford, qui fait des recherches sur la consommation énergétique pour l’agence américaine de protection de l’environnement et Jon Taylor, un partenaire de la firme de consulting Athensis Group. Ces 2 chercheurs ont utilisé les données de TSO Logic, un éditeur qui propose des logiciels sur l’optimisation énergétique, sur près de 4000 serveurs physiques provenant de Data centers. Un serveur est considéré comme étant un zombie lorsqu’il n’a rien fait d’utile depuis les 6 derniers mois.

    Plusieurs études arrivent au même résultat de 30 % de serveurs inutiles

    Selon Koomey, la quantité effarante de serveurs montrent comment ces serveurs sont gérés et le problème est principalement lié à la gestion plutôt que sur des aspects techniques. Ces travaux confirment 2 autres études qui arrivent au même résultat. En 2008, McKinsey & Co, avait publié des résultats qui montraient que 30 % des serveurs dans les Data centers étaient fonctionnellement morts. Et en 2012, l’Uptime Institute était arrivé à la même conclusion sur les 30 % de serveurs zombies dans les Data centers. Mais en 2014, ce même institut a déclaré qu’il n’y avait plus que 20 % de serveurs zombies, mais on a attribué ce changement à la variation des données plutôt qu’à une amélioration sur la gestion des Data centers.

    Koomey a déclaré que même si la plupart des études pointent sur les mêmes problèmes, il est important de les confirmer par des données plus tangibles sur des études à grande échelle. Ce chercheur ajoute que les données de TSO Logic sont importantes puisque ce logiciel collecte les données utilisées par les serveurs, mais également la quantité de données qui entrent et sortent de ces serveurs. Actuellement, on estime qu’il y a 41,4 millions de serveurs dans le monde et ce chiffre va atteindre les 42,8 millions à la fin de 2015.

    Les Data centers ont consommé 91 milliards de kilowatts-heure en 2013

    L’année dernière, une étude menée par le Natural Resources Defense Council (NRDC), avec l’aide des principaux vendeurs, a estimé que rien qu’aux États-Unis, les Data centers avaient consommé 91 milliards de kilowatts-heure en 2013. Et cette consommation va augmenter de 33 % en 2020. Et on pourrait réduire cette consommation d’énergie d’environ 40 % en supprimant les serveurs zombies et en améliorant l’efficacité énergétique. Et le NRDC estime que le problème vient principalement des petits Data centers plutôt que des gros. Toutes ces tendances nous montrent que le problème va s’aggraver dans les années à venir.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.