Google porte préjudice aux consommateurs et étrangle la neutralité du net


  • FrançaisFrançais



  • Une étude qui s’est portée sur le moteur de recherche de Google prétend que le géant américain favorise clairement ses propres services au détriment de ses concurrents. L’étude est à prendre avec des pincettes puisqu’elle a exploité les données de Yelp, un rival de Google.

    google-neutralite-net

    Le professeur Tim Wu, expert juridique et l’un des défenseurs de la neutralité du net, est l’un des auteurs de l’étude qui s’est basée sur des données provenant de Yelp qui est un concurrent de Google et un plaignant dans la plainte collective contre Google en Europe. Selon l’étude, Google favorise considérablement ses propres contenus dans les résultats de recherche ce qui donne des résultats médiocres et c’est un tort considérable aux consommateurs. Et l’étude estime que Google se tire une balle dans le pied puisqu’il est tellement obsédé pour promouvoir ses propres résultats que le consommateur souffre d’une baisse de pertinence dans ses résultats. Et cela se traduit par une publicité qui n’est pas pertinente qui porte directement atteinte à la régie publicitaire de Google.

    Google porte préjudice aux consommateurs

    Pour leur étude, les chercheurs ont effectué des tests aléatoires. Certains utilisateurs voyaient des résultats réels de Google qui incluaient la promotion de ses propres services. D’autres utilisateurs voyaient des résultats avec du contenu tiers, par exemple, provenant de Yelp pour surpasser les résultats réels de Google. Cette modification a pu être possible en intégrant des commandes telles que site:yelp.com ou site:zocdoc.com dans une extension de navigateur quand les utilisateurs tapaient leur requête. La commande site:site.com permet de privilégier le site fourni par rapport à des résultats légitimes. Le résultat montre que 45 % des utilisateurs ont cliqué davantage sur les résultats qui étaient modifiés par des contenus tiers. Cette étude possède 2 objectifs. Le premier est de prouver que Google utilise la même technique pour promouvoir ses résultats et la seconde est que cette technique réduit considérablement le champ de vision de l’utilisateur. Les chercheurs estiment que Google propose de bons résultats sur des tâches telles que des opérations arithmétiques, car le résultat peut être uniquement faux ou vrai. Mais selon les chercheurs, une requête telle que : Qui est le meilleur docteur dans cette ville ? nécessite plus qu’un résultat vrai et faux. Et si cette requête est infectée avec le filtre de Google qui promeut ses propres services, alors le consommateur n’aura jamais accès aux vraies informations pertinentes.

    Cette étude est confirmée par un ancien test de Google

    Globalement, les chercheurs prétendent que Google restreint l’accès à ses concurrents et il semble aussi que les consommateurs préfèrent les concurrents. En effet, les utilisateurs font moins confiance à des résultats qui promeuvent uniquement des services de Google, car ils ont l’impression que Google leur force la main à utiliser un de leurs services. En revanche, ils sont bien plus à l’aise lorsqu’ils bénéficient d’une pluralité dans les résultats. Et cette étude rejoint le propre test secret de Google il y a quelques années. Ce test modifiait les résultats pour promouvoir les services de Google et on avait pu voir ce test par accident lorsque le Wall Street Journal avait demandé une requête à la FTC. Le test de Google avait aussi montré que les utilisateurs préféraient les contenus concurrents pour avoir le meilleur choix possible. Et c’est d’autant plus vrai dans les achats et la comparaison des prix. Toutefois, la promotion des services de Google peut se transformer en une publicité clandestine lorsqu’on arrive dans Google Shopping.

    Google promeut un web ouvert selon ses propres intérêts

    Il est intéressant de voir que Google a complètement changé sa politique en quelques années. En 2004, Larry Page avait déclaré à Playboy que Google ne promouvait pas son propre contenu, car cela indique un conflit d’intérêts. Les autres portails sur le web promeuvent leurs résultats sur d’autres sites. Google ne veut pas ressembler à ces portails. Il semble que Google a finalement changé d’avis sur ce point. Et ce conflit d’intérêts est inévitable, car Google propose 2 services qui ne peuvent jamais fonctionner ensemble. Le premier est-ce qu’on peut appeler une plateforme qui inclut Youtube, Maps, la recherche, etc. et le second est Google Shopping qui est un site e-commerce. C’est comme si Google possédait le centre commercial et qu’il possédait aussi tous les magasins et les stands dans ce centre commercial. Est-ce que le propriétaire de ce centre commercial pourrait prétendre qu’il ne détruit pas la concurrence et qu’il menace la liberté de choix du consommateur ? Personne ne le croirait et pourtant c’est ce que Google veut nous faire croire. La plainte de l’Union européenne n’a rien d’une cabale nationaliste, car il y a un vrai problème avec le fonctionnement actuel de Google. Google prétend défendre un web ouvert, mais ce web est uniquement ouvert selon les désirs de Google.

    L’étude sur Google

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.