La prolifération des appareils mobiles provoque une amnésie numérique


  • FrançaisFrançais



  • Une étude menée par Kaspersky Lab et Opinion Matters confirme ce qu’on soupçonnait déjà. La prolifération des appareils mobiles et de stockage réduit le besoin de mémoriser des informations cruciales dans notre cerveau et qu’on souffre tous d’une amnésie numérique.

    amnesie-numerique_0

    Je suis allé chez un fournisseur de téléphonie mobile et il y avait une personne qui voulait configurer son téléphone. Le technicien lui demande son numéro de téléphone et il ne s’en souvenait pas. Le technicien était éberlué et la personne a déclaré qu’il utilisait tellement son téléphone avec ses fonctions automatiques qu’il n’avait plus besoin de son numéro. Cet exemple illustre les résultats de cette nouvelle étude qui montre qu’on stocke tellement de données dans nos appareils qu’on peut dire à notre cerveau qu’il n’a plus besoin de les mémoriser.

    La moitié des personnes ont totalement oublié les numéros de téléphone importants

    amnesie-numerique_1

    Selon cette recherche de Kaspersky, 72 % des parents en Angleterre ne se rappellent pas les numéros de leurs propres enfants, 57 % ne se souviennent plus des numéros de leur lieu de travail et 48 % ont oublié le numéro de leur femme (ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi). Mais cette étude montre un résultat ironique qui est que 47 % des personnes se souviennent de leur premier numéro de téléphone. La raison est que ces personnes ont eu leur premier appareil mobile à une époque où le stockage numérique n’était pas systématique. Les anciens appareils n’avaient pas de mémoire et il fallait apprendre ses numéros par coeur.

    Tout le monde s’en fiche de ses données personnelles

    amnesie-numerique_2

    Si l’oubli d’un numéro de téléphone pose déjà des problèmes, l’étude montre qu’on a la même amnésie numérique sur nos autres données personnelles. 53 % des personnes ont répondu qu’ils stockaient toutes leurs données sur leurs Smartphones tandis que 44 % ont déclaré qu’ils seraient dans la merde s’ils perdaient la carte mémoire de leur téléphone. En fait, 25 % ont répondu qu’ils seraient dans une panique totale si cela leur arrivait. Cette même étude conclut que la connectivité permanente à internet nous a rendu paresseux, car 79,5 % des Européens utilisent internet pour la moindre brouille. Oui, vous, qui tapez actuellement un mot dans Google pour connaitre son orthographe. Avec l’avènement des modes de paiement sans contact et autres technologies sans fil, on va dépendre de plus en plus de nos Smartphones qui sont une véritable passoire. Les constructeurs continuent d’installer des Crapwares dont on ignore le fonctionnement et l’utilité réelle. Et il arrivera un moment où la vie d’une personne sera stockée littéralement dans un téléphone et on lui souhaite bonne chance pour récupérer sa vie numérique s’il perd son téléphone.

    Une vidéo qui montre cette amnésie numérique :

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Pas de réponses

    1. Nerdebeu dit :

      Marrant que Kaspersky parle d’amnésie numérique, alors que dans sa suite de sécurité « Pure » (la plus chère) est intégré un gestionnaire de mots de passe, ce qui, pour exercer la mémoire est d’une redoutable efficacité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.