Les taxis bloquent les rues de Rio de Janeiro pour protester contre Uber


  • FrançaisFrançais



  • Les protestations contre Uber se multiplient. Les taxis ont bloqué les rues de Rio de Janeiro pendant plusieurs heures pour protester contre Uber qui détruit leurs métiers.

    Uber fait face à des critiques grandissantes dans le monde. Après la guerre en France, c’est au tour des taxis du Brésil de prendre la relève. Mais les taxis brésiliens ont été beaucoup plus civilisés puisqu’ils ont simplement bloqué les principaux axes routiers de Rio de Janeiro. En réponse, Uber a offert des tours gratuits pour résoudre les problèmes de transport des passagers. São Paulo et Brasília ont déjà voté un ban définitif d’Uber après les protestations des taxis, mais ce ban devra être approuvé par l’exécutif.

    Pour de nombreux taxis, Uber fait de la concurrence déloyale, car il ne paie rien que ce soit pour les licences ou les voitures. En revanche, Uber estime qu’il propose de l’innovation dans un secteur vieillissant qui ne s’est pas adapté aux nouvelles technologies. Mais Uber ne comprend pas que la popularité d’un service dépend uniquement de la demande et de la pauvreté du service existant. Aux États-Unis, Uber est populaire parce que le secteur des taxis est inexistant et qu’il est de très mauvaise qualité. Il y avait une place à prendre. En Corée du Sud, en Inde, en France et d’autres pays, le secteur des taxis domine les transports et il est difficile pour Uber de proposer une alternative viable.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.