HORNET, une alternative plus rapide à TOR


  • FrançaisFrançais



  • 5 scientifiques de l’université de Zurich et Londres ont créé une nouvelle technique de navigation anonyme sur le web. Ils ont utilisé un système similaire au réseau TOR, mais qui propose une vitesse beaucoup plus rapide et moins de latences.

    Ce nouveau système s’appelle HORNET (High-speed Onion Routing at the NETwork layer) et il se base sur le même routage Onion que celui de Tor. Cela signifie que les données sont encodées à plusieurs reprises et sur plusieurs niveaux (comme les pelures d’un oignon). Cela empêche de connaitre la vraie identité de l’utilisateur et la route qu’il a empruntée sur le réseau. L’importance du réseau est proportionnelle à la sécurité. Malheureusement, cela signifie aussi que cela prend plus de temps aux données pour traverser le réseau puisqu’il y a un processus de chiffrement et de déchiffrement à chaque processus.

    HORNET a été développé pour résoudre ce problème de vitesse du réseau TOR. Les chercheurs ont rapporté qu’ils ont atteint une vitesse de 93 Gb/s entre les 2 universités qui ont participé aux recherches (donc entre Londres et Zurich).

    HORNET n’est pas plus sécurisé que TOR, mais simplement plus rapide

    Le réseau HORNET n’a pas été testé avec du vrai trafic, mais en théorie, il serait beaucoup plus rapide que le réseau TOR grâce à la manière dont il est conçu. Dans le réseau TOR, les noeuds intermédiaires se chargent du chiffrement et du transfert de données. Dans HORNET, le processus de chiffrement est géré par les noeuds de sortie. Cela signifie que les noeuds intermédiaires d’HORNET se chargent uniquement du transfert de donnée permettant d’atteindre une meilleure vitesse.

    Le problème avec cette approche est que si des pirates compromettent les noeuds de sortie pendant que les données les traversent, alors l’anonymat de l’utilisateur vole en éclat et il n’est plus protégé. Si le pirate contrôle un des noeuds de sortie, alors il pourra lancer des attaques de confirmation pour suivre et identifier les paquets de données. Ensuite, il peut lancer d’autres attaques qui vont cibler des utilisateurs particuliers. Toutefois, selon les chercheurs, cela implique l’utilisation d’outils de surveillance de masse, car le pirate devra contrôler des dizaines de noeuds de sortie qui sont situés dans le monde entier. Et à part des agences gouvernementales, il n’y a personne qui peut lancer ce type d’attaque. De ce fait, HORNET ne vous propose pas un anonymat absolu contre une attaque massive et même le réseau TOR ne peut pas vous fournir une telle protection, mais HORNET vous propose un anonymat optimal qui est suffisant pour la plupart des utilisateurs.

    La publication des chercheurs sur HORNET

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.