Google refuse d'appliquer le droit à l'oubli de la CNIL au niveau mondial


  • FrançaisFrançais



  • Google a refusé officiellement d’appliquer le droit à l’oubli au niveau mondial. Le géant américain estime que la CNIL n’est pas un organisme de niveau mondial et qu’il n’a aucune légitimité pour une application de ce droit sur un plan global.

    En juin, la CNIL avait ordonné à Google d’appliquer le droit à l’oubli pour tous les internautes qui voulaient supprimer les données personnelles qui étaient indexées par le moteur de recherche. Google a accepté, mais il l’a fait au niveau local avec l’Allemagne, l’Italie ou la France. Mais la CNIL n’était pas satisfaite et elle demandait que Google applique le droit à l’oubli au niveau mondial. Poliment, Google lui a dit d’aller se faire foutre.

    Google estime que la CNIL est une autorité qui est uniquement légitime sur le territoire français et de ce fait, sa demande de droit à l’oubli mondial n’a aucune valeur juridique. Un porte-parole de la CNIL a déclaré que la décision de Google était purement politique tandis que la demande de la CNIL était basée sur un raisonnement logique. Et la CNIL a raison sur certains points. Si les données personnelles sont effacées de Google France, un internaute pourrait quand même y accéder via le moteur de recherche de Google dans d’autres pays. Avec ce refus, Google s’expose à des amendes de la CNIL, mais les données personnelles sont bien plus précieuses que ces amendes. Pour Google, si on commence à limiter le contenu, alors le web va devenir de moins en moins libre et les internautes ne pourront pas accéder aux informations qu’ils recherchent.

    Le Droit à l’oubli a été manipulé pour devenir un droit à la censure. Des politiciens l’utilisent pour supprimer des articles de presse qui dénoncent leurs pratiques et c’est également utilisé par des personnes qui veulent se refaire une virginité, par exemple, pour se lancer dans la politique ou autre. Le Droit à l’oubli est une bonne intention, mais qui est devenu un levier de contrôle pour le système en place.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.