La taxe Google a ruiné les médias espagnols



La taxe Google votée en Espagne a détruit les médias espagnols.

Une étude commanditée par les médias espagnols montre que la loi sur la propriété intellectuelle de l’année dernière pour taxer des agrégateurs tels que Google a provoqué des dommages catastrophiques chez tous les éditeurs. Sur le court terme, les pertes s’élèvent à 10 millions d’euros et la majorité a frappé les petits éditeurs. Cette loi, surnommée Taxe Google, a réduit considérablement le contenu disponible et cette loi empêche également de nouveaux acteurs d’entrer sur le marché de la presse et du contenu.

L’étude conclut qu’il n’y a aucune justification empirique ou théorique sur cette taxe Google. Le rapport est disponible en PDF en espagnol même si le résumé est disponible en anglais. Cette taxe Google, qui impose une amende allant jusqu’à 758 000 dollars, a été votée en octobre 2014. Contrairement aux lois de taxes Google votées en Allemagne et en Belgique, les médias espagnols étaient obligés d’appliquer cette loi. En réponse, Google a simplement fermé Google News Espagne.

La perte de trafic a été considérable et les utilisateurs ont été les plus pénalisés parce qu’ils accédaient uniquement aux extraits d’article. En d’autres termes, des agrégateurs comme Google News incitent les internautes à lire plus d’articles d’actualité. On estime que les gros éditeurs ont perdu 6 % de leur trafic et que les petits éditeurs ont perdu 14 % de leur trafic à cause de la fermeture de Google News Espagne. Même si la baisse de trafic semble moins grave que prévu, les impacts secondaires ont été catastrophiques. Des agrégateurs espagnols comme Planeta Ludico, NiagaRank, InfoAliment et Multifriki ont fermé leurs portes. Reste à voir si les médias espagnols resteront bornés malgré cette étude qui prouve la dangerosité et l’inutilité de la taxe Google et s’ils seront entendus par le gouvernement.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *