L'hypocrisie d'Apple avec le blocage de la publicité et Apple News



Le blocage de la publicité qui sera disponible sur l’iOS 9 et le service News montre toute l’hypocrisie d’ et l’avènement d’un nouveau web pour les éditeurs. Un web composé d’applications avec des contenus qui seront exclusifs selon le géant du web que vous vénérez le plus.

Apple veut améliorer votre expérience d’utilisateur sur mobile. Apple veut l’accélérer et la rendre intéressante. Apple veut que vous confondiez le mot mobile avec le mot Apple. Mais en voulant proposer cette expérience, Apple risque de détruire le secteur qui rend possible ce que vous lisez en ligne. Le mercredi 9 septembre 2015, Apple va présenter iOS 9 et ce système va proposer 2 fonctions majeures. L’application Apple News et le support pour bloquer la publicité sur iOS.

Et ces 2 fonctions semblent paradoxales. Avec iOS 9, les développeurs seront capables de créer des outils pour bloquer la publicité sur la version mobile de Safari ce qui va pénaliser les éditeurs qui se basent sur la publicité en ligne pour la monétisation. Dans le même temps, Apple promeut son service Apple News pour que les éditeurs puissent proposer leurs articles aux lecteurs. De nombreux médias ont déjà répondu aux sirènes d’Apple News.

Ces 2 fonctions vont exercer des pressions insoutenables sur les éditeurs. Le blocage de la publicité continue de réduire leur revenu et les incite à distribuer leur contenu sur autant de plateformes que possible. Si les lecteurs veulent de l’actualité sur l’iPhone, alors Apple va s’assurer qu’ils auront cette actualité. Et c’est pourquoi Apple va proposer Apple New avec un prix qui sera très spécial : Le contrôle de ce que vous lisez et par définition, le contrôle sur l’actualité.

Le nettoyage du secteur de la publicité

Le blocage de la publicité devient très populaire et le blocage officiel sur iOS 9 montre qu’Apple encourage les utilisateurs sur mobile à le suivre dans cette voie. Un rapport d’Adobe et PageFair montre qu’il y a 198 millions d’utilisateurs qui bloquent la publicité pour une perte de 22 milliards de dollars. Selon Jason Kint, le responsable de Digital Content Next : Il y a un signal clair de la part des consommateurs qu’on les a ignorés par rapport à la nuisance de la publicité. Le secteur a besoin d’un nettoyage en profondeur sur la publicité.

Les éditeurs dépendent de la publicité et les marges des petits sites et blogs sont déjà tellement faibles que l’augmentation du blocage de la publicité va les faire disparaitre. De plus en plus de personnes lisent l’actualité sur le mobile et ces personnes choisissent de bloquer la publicité. On ignore la facilité de bloquer la publicité sur iOS 9, mais les utilisateurs trouveront toujours un moyen de le faire. Selon Ari Brandt, CEO de Mediabrix : Le blocage de la publicité permet de proposer plus de publicités dans les applications. Mais le principal objectif est l’amélioration de l’expérience d’utilisateur. Android supporte déjà le blocage de la publicité et cela a démontré que les navigateurs peuvent proposer une expérience d’utilisateur propre et soucieuse de la vie privée. Apple veut suivre la même voie.

Mais le blocage de la publicité n’est pas le facteur déterminant sur nos téléphones. Les utilisateurs mobiles dépensent déjà plus de temps dans les applications. Au début d’année, un rapport de Forrester Research a montré que les applications représentent 85 % du temps qu’on passe sur un Smartphone. Les éditeurs veulent atteindre les utilisateurs où ils passent plus de temps et les annonceurs veulent leur proposer leurs publicités où ils sont et les 2 convergent donc naturellement vers les applications. Apple News est une application…

Libre, ouvert et démocratique… ou pas

D’une certaine manière, Apple News est le calumet de la paix d’Apple aux éditeurs. Avec Apple News, Apple offre une chance aux éditeurs de garder 100 % des revenus provenant des publicités vendues intégralement par les éditeurs. Ou les éditeurs peuvent donner 30 % des revenus à Apple et en échange, Apple leur proposera une expérience plus intéressante. Il serait limpide même aux attardés mentaux que ce n’est pas une coïncidence que le blocage de la publicité sur iOS 9 débarque en tandem avec la réponse d’Apple au problème qu’il crée à la base. Apple dit aux éditeurs : Désolé, mais nous allons bloquer vos publicités, mais si vous nous donnez un contrôle absolu sur votre contenu, alors nous vous aiderons vendre vos publicités.

Pour les annonceurs, les publicités sont un bon compromis entre le lecteur et l’éditeur. Le lecteur obtient gratuitement le contenu et l’éditeur le crée pour le lecteur. La publicité permet au web de rester gratuit, ouvert et démocratique selon Scott Cunningham, vice-président des opérations sur la publicité en ligne à l’IAB (Interactive Advertising Bureau). Si vous insérez quelque chose d’intermédiaire, alors vous créez un problème qui est la base de toutes les dictatures. La relation entre le lecteur et l’éditeur change avec la montée du blocage de la publicité et des intermédiaires technologiques. Apple n’est pas la seule entreprise à inciter les éditeurs à quitter le web pour venir dans sa prison dorée. Facebook a lancé Instant Articles au début d’année permettant aux éditeurs de stocker leur contenu pour accélérer le temps de chargement. Snapchat propose une fonctionnalité similaire avec des partenaires privilégiés pour son application.

En faisant des partenariats avec Facebook, Apple et les autres, les éditeurs donnent de plus en plus de contrôle aux entreprises technologiques pour juger de l’actualité que l’utilisateur doit lire. Et le deal est simple. Les géants technologiques obtiennent le contenu des éditeurs pour attirer les lecteurs. Les éditeurs ont la chance de gagner plus d’argent, mais cela dépend si le blocage de la publicité ne débarque pas aussi dans les applications. Des développeurs, qui proposent des solutions pour bloquer la publicité, ont déclaré qu’ils avaient été capables de bloquer des publicités dans le service Apple News d’iOS 9 et d’autres applications.

Les lecteurs ne remarqueront pas ces changements qui annoncent la disparition du web sur le long terme. Mais personne n’aime les publicités intrusives sur mobile. Cependant, les lecteurs devront décider s’ils veulent gratuitement le contenu et payer le prix avec les publicités ou s’ils veulent donner plus de contrôle aux géants du web sur ce qu’ils veulent lire comme actualité et plus important, sur ce qu’ils ne liront pas.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *