Google : Production de masse des voitures autonomes


  • FrançaisFrançais



  • Google envisage la production de masse de ses voitures autonomes. Le projet était encore en phase expérimentale, mais on sent que Google veut accélérer le projet, car il veut aussi vendre ses voitures via des concessionnaires de voiture.

    Production de masse et vente des voitures autonomes de Google

    Les voitures autonomes de Google roulent déjà en Californie et elle viennent de débarquer dans la ville d’Austin au Texas. A la base, Google avait déclaré qu’il envisageait de créer 100 voitures sans chauffeur pour 2015. Mais pendant la  California Public Utilities Commission, Sarah Hunter, responsable de la politique chez Google X a déclaré que Google allait fabriquer quelques centaines de voitures autonomes pour cette année. Cette production de masse permettra aux équipes de Google de les fabriquer à partir de zéro.

    Le mois dernier, The Guardian nous apprenait que Google avait créer une entreprise appelé Google Auto. Cette nouvelle entreprise allait créer un prototype de voiture entièrement sans chauffeur. Contrairement aux voitures autonomes actuelles de Google, ce nouveau modèle n’aura pas de volant ou de pédale d’accélérateur ou de frein. Pendant la création de Google Auto, Google avait déclaré qu’il n’envisageait pas de vendre ces prototypes, mais il semble qu’il ait changé d’avis. Hunter a déclaré que les voitures autonomes pourraient être vendu à leurs partenaires. Ces voitures utiliseraient la même technique de chargement que les voitures électriques sur le marché. Google ne fera pas de voitures hybrides.

    Actuellement, les voitures autonomes de Google sont fabriqué par Roush, une firme qui est situé à Détroit. Mais si Google passe à la production de masse, alors il devra agrandir son infrastructure.

    Le fonctionnement de la voiture autonome de Google pour le grand public

    Google a aussi détaillé le fonctionnement de ce prototype. Il aura uniquement quelques boutons tels que Aller, Ralentir, ou Freiner ou Arrêt d’urgence. L’objectif est que le passager monte dans la voiture autonome, dit la destination dans un micro et la voiture se charge du reste.

    Les voitures autonomes actuelles de Google nécessitent une cartographie au centimètre près et elles sont limités à 50 km/h pour ne pas faire de tests intensifs sur les Crash. De plus,  les modèles actuels ont toujours besoin de conducteurs humains pour leur donner certaines instructions.

    Google se positionne comme un concurrent d’Uber

    Mais tous ces signes montrent que Google est prêt pour la production de masse et qu’il va se positionner comme un concurrent direct d’Uber. Et les voitures de Google seront bien plus sécurisées que les voitures d’Uber.

    Google teste déjà un service de co-voiturage en Israel même si cela ne concerne pas les voitures, mais l’objectif est d’étudier le marché. Pour certains analystes, on aura des voitures entièrement autonomes à l’horizon 2035 tandis que d’autres estiment qu’il faudra attendre 2075. Et quand on a demandé à Sarah Hunter, celle-ci a répondu que Google est déjà prêt et qu’il n’attend plus que la modification de la législation en Californie qui autorise les voitures autonomes.

     

     

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.