Kickstarter devient une entreprise d'utilité publique


  • FrançaisFrançais



  • Kickstarter dit non aux sirènes de Wall Street et d’entrée en bourse et elle devient une entreprise d’utilité publique.

    En dépit de toutes leurs promesses, on doit appeler un chat comme un chat. La technologie n’est pas une industrie altruiste. On a des centaines de Startups et d’entreprises qui nous disent qu’elles veulent un monde meilleur, mais pour eux, la définition d’un monde meilleur est juste une entrée en bourse qui va rapporter des millions de dollars à leurs actionnaires. Kickstarter est sans doute le seul bon samaritain dans ce secteur pourri et cupide puisque la plateforme de Crowfunding vient de devenir une entreprise d’intérêt publique. Cela signifie que la loi impose désormais à Kickstarter de faire des changements qui sont utiles à la société. Kickstarter s’appelle désormais Kickstarter PBC.

    Et c’est une démarche surprenante et une bouffée d’air frais pour une entreprise qui a pulvérisé tous les records de succès. La décision de Kickstarter prouve que même si le profit est important, cela n’a jamais été son objectif final. Nous n’avons jamais voulu vendre ou entrer en bourse selon Yancey Strickler, le principal responsable de Kickstarter. Une entrée en bourse forcerait Kickstarter à prendre des décisions qui sont contraires à sa philosophie. Et son objectif est de permettre à des gens de réaliser leurs idées via le support de leur communauté. En tant qu’entreprise d’intérêt publique, Kickstarter devra considérer l’intérêt public dans ses décisions d’entreprise et rapporter sur l’impact social.

    Sous sa nouvelle appellation, Kickstarter deviendra plus transparent que jamais. Il va publier tous les chiffres, les projets réalisés et il va aussi combattre les promesses douteuses. Toutes les décisions de Kickstarter seront alignées avec les bienfaits pour la société. Kickstarter va se concentrer sur de vrais projets qui sont souvent détournés par d’autres entreprises pour gagner toujours plus d’argent. Les artistes et la culture auront la part belle sur Kickstarter puisque l’entreprise va donner 5 % de ses bénéfices à des organisations d’arts et de culture qui combattent l’inégalité.

    Source : Bloomberg, New York Times, Kickstarter

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.