Les adresses IP IPv4 sont totalement épuisées en Amérique du Nord


  • FrançaisFrançais



  • Les adresses IP IPv4 sont totalement épuisées en Amérique du Nord et cela peut poser des problèmes sur le long terme. Quand vous voyez qu’il y a déjà des marchés qui vendent et achètent des blocs d’IPv4, alors on peut penser qu’on a un sérieux problème.

    Quand nous tapons un nom de domaine sur un navigateur, on accède à l’IP du serveur qui héberge le site. Le nom de domaine est juste un moyen plus facile de se rappeler cette IP. Mais avec la croissance d’internet, on a déjà épuisé toutes les adresses IP de la norme IPv4 en Amérique du Nord. Et cela nécessite une adoption massive et rapide de l’IPv6.

    L’épuisement des adresses IP IPv4

    Les adresses IP dans le monde entier sont contrôlées par des registres qui répartissent les adresses IP selon les pays. En Amérique du Nord, ce registre est l’American Registry of Internet Numbers (ARIN) qui est responsable d’assigner les millions d’adresses IP qui sont utilisées par les internautes américains. Le seul problème est qu’on a seulement 4,3 milliards d’adresses IP en IPv4 et qu’il y a déjà 5 milliards d’appareils connectés à internet.

    En juillet 2015, on apprenait que l’ARIN avait épuisé ses adresses IPv4 en Amérique du Nord et l’organisation commençait à utiliser une liste d’attente pour réassigner les adresses aux FAI et aux autres autorités. Ces derniers reçoivent les adresses IP en blocs qui sont ensuite utilisées par les utilisateurs. La liste d’attente continue d’augmenter et l’ARIN vient d’annoncer officiellement qu’il a épuisé les adresses IP provenant de cette liste d’attente. Plus que jamais, les entreprises ont besoin de promouvoir la norme IPv6 qui possède encore 99 % des adresses IP disponibles.

    La fainéantise de l’adoption pour l’IPv6

    En Europe et en Asie, les adresses IP en IPv4 sont épuisées depuis plusieurs années. L’IPv6 a été lancé en 2012, mais il n’y a qu’une fraction de serveurs dans le monde qui supportent l’IPv6. Cette pénurie d’IPv4 ne va pas affecter les internautes… pour le moment. Mais les FAI et les autres entreprises doivent absolument passer par l’IPv6 pour éviter des coupures dans les marchés émergents qui ont un besoin de plus en plus urgent de nouvelles adresses IP.

    Si tout le monde reste assis à se regarder dans les yeux, alors on pourrait voir des marchés où on pourrait acheter et vendre des blocs d’IPv4. Une pénurie génère toujours de la spéculation et si des opérateurs sont assez malins, alors ils pourraient s’engouffrer dans cette brèche. Et une vente des blocs d’IPv4 implique de facto une augmentation du prix de la connexion internet.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.