Une neutralité du net de pacotille


  • FrançaisFrançais

  • L’Union Européenne vient de voter les nouvelles directives de la neutralité du net. C’est plutôt une neutralisation du net quand on voit les privilèges accordés aux FAIs et à une trahison systématique du droit des internautes.



    L’Union Européenne vient de voter le package Telecoms Single Market qui impose de nouvelles directives sur la neutralité du net. Il faut qu’on trouve un autre nom puisque ce projet ne protège aucune des bases fondamentales de la neutralité du net. Il y a 3 directives principales, à savoir, la création de voies rapides, le zéro rating et la suppression des charges du Roaming.

    Les voies rapides

    La première mesure controversée est que les FAIs pourront proposer des services privilégiés qu’on appelle des voies rapides (Fast Lane). Pour résumer, on aura un internet pour les riches et un autre internet pour les pauvres. Si on utilise des services qui sont très gourmands en bande passante, alors on devra payer plus. On pourrait arguer que c’est logique, mais le principe fondamental de la neutralité du net est que chacun doit bénéficier de la même qualité de connexion quel que soit son statut. De plus, cela n’incite pas les FAI à améliorer leurs infrastructures ou très peu selon les besoins de leurs consommateurs riches. Et les voies rapides provoquent la seconde directive de la neutralité du net par l’Union Européenne.

    Le Zéro-Rating, la fin de l’internet

    Le Zéro-Rating implique que les FAIs pourront proposer une connexion gratuite si on passe par un certain service. Le meilleur exemple est de voir le partenariat de Facebook avec de nombreux FAI dans le monde. Si les internautes des pays pauvres se connectent au site mobile de Facebook, alors ils ne consomment pas leur forfait à la donnée. Cela permet à Google ou Facebook de multiplier les partenariats pour privilégier leurs services plutôt que de proposer des solutions pour connecter le monde.

    L’inventeur d’Internet, Sir Tim Berners-Lee, a déclaré qu’il fallait dire un NON massif à l’initiative internet.org. Car on n’accède pas à internet avec ce service, mais uniquement à Facebook et ses partenaires. Mais l’Union Européenne vient d’autoriser officiellement cette pratique qui signifie la mort d’internet tel que nous le connaissons.

    La fausse fin du Roaming

    Julie Reda, parlementaire européenne du Parti Pirate, estime que le public a voté en faveur de cette nouvelle neutralité du net parce que cela signifie la fin du Roaming. Le Roaming permet d’utiliser différents réseaux de communication quel que soit sa localisation. Le Roaming est surtout utilisé pour les voyages internationaux où on peut garder son numéro de téléphone. Dans l’Union Européenne, le Roaming était surtaxé et une directive de cette Union Européenne met fin à ce Roaming… en 2017. Mais c’est une fausse fin puisque les opérateurs peuvent activer le Roaming si l’utilisateur dépasse la limite d’une utilisation loyale (Fair Use). Cela signifie que les opérateurs seront libres de fixer des limites sur le Roaming et on devra payer comme auparavant.

    Les opérateurs et les FAIs ont gagné sur toute la ligne. Ils ont eu leur neutralisation du net.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.