IDC : "Windows Phone ne réussira jamais"

La firme IDC (International Data Corporation) propose ses prédictions sur les systèmes pour mobile dans les prochaines années. Android et iOS vont continuer à augmenter, mais Windows Phone est condamné à disparaitre.



La firme IDC vient de publier ses prévisions pour les prochaines années concernant la tendance des Smartphones et de leurs systèmes d’exploitation.

Windows Phone est condamné à disparaitre

Alors que continue de croire en l’avenir de Windows Phone, IDC est plus catégorique en estimant que le système de Microsoft ne réussira jamais à décoller dans les prochaines années. L’année 2015 était cruciale pour Microsoft et Windows Phone puisqu’on avait enfin des appareils Low Cost, fabriqués par Nokia, qui tournaient sous Windows Phone.

Mais malgré le fait que le prix d’un Smartphone sous Windows Phone tourne autour de 148 dollars, soit 71 dollars de moins qu’un appareil Android, Windows Phone a connu une baisse de ses parts de marché de 10,5 % en 2015 et IDC affirme que la baisse va continuer en 2016. La principale raison est qu’il y a très peu constructeurs qui supportent Windows Phone ou lui donnent une chance de faire ses preuves. En 2015, Windows Phone avait 2,2 % des parts du marché et en 2019, il va passer à 2,3 %, soit une augmentation de 0,1 % en 4 ans.

Android sera dominant dans les prochaines années

Android sera dominant dans les prochaines années. Il contrôle 81 % des parts de marché en 2015 et il va augmenter légèrement à 82 % en 2016. Même si des alternatives à Android ont tenté de percer, aucune n’a réussi à détroner Android et les marques chinoises telles que Xiaomi ou Huawei vont continuer à alimenter la domination d’Android en inondant le marché avec leurs Smartphones low cost. La demande très forte dans les pays émergents sera également très bénéfique à Android. Mais malgré cette domination insolente, Google ne gagne pas d’argent avec Android contrairement à Apple avec son iOS.

iOS à 15 % des parts de marché, mais domine sur les revenus

iOS va contrôler de 14 à 15 % des parts du marché des Smartphones avec des pics d’augmentation lorsque Apple publie ses nouveaux iPhone chaque année. Apple compte surtout sur sa base d’utilisateurs qui continuent à remplacer leurs anciens iPhone par de nouveaux modèles grâce aux offres très abordables par les fournisseurs. Dans de nombreux cas, le fournisseur propose de remplacer gratuitement l’ancien ‘iPhone par un nouveau et ce concept d’échange permet à Apple de préserver ses parts de marché.

Mais si Apple reste à 15 % des parts de marché, ses revenus sont considérables puisque la firme à la pomme engloutit 90 % des revenus de tout le secteur mobile que ce soit dans les applications et les jeux. Cette inégalité entre Apple et Google s’explique par le fait qu’Apple contrôle les applications et le revenu de A à Z tandis que Google donne une grande liberté à ses constructeurs. Google a tenté d’imposer ses services aux constructeurs, mais il s’est pris une plainte pour monopole dans de nombreux pays.

Pas de place pour Microsoft et Windows Phone

Les prévisions d’IDC montrent qu’Android et iOS vont dominer tranquillement le marché et Windows Phone va tenter de grapiller les miettes. On peut penser que Windows 10 pourrait changer la donne, mais ce n’est pas le système qui compte, mais le support des constructeurs. Un constructeur n’abandonnera jamais Android au profit de Windows Phone. Cela explique aussi la stratégie de Microsoft de racheter Nokia et de lancer des Smartphones sous Windows Phone par ses propres moyens, mais Microsoft a fait un gachis effroyable avec Nokia en supprimant de nombreuses divisions et en licenciant des milliers de personne.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *