Japon : Des drones dotés de filets pour attraper les drones illégaux

Le Japon veut combattre les drones illégaux. Son idée ? Utiliser des drones plus grands qui sont dotés de filets pour pêcher les drones illicites.


Au Japon, des drones dotés de filets pour attraper les drones illégaux

Les utilisateurs de aux États-Unis et en Europe sont encore dans l’incertitude concernant la prochaine législation des drones. Mais les autorités japonaises sont moins hésitantes. Le jeudi 10 décembre 2015, ils ont introduit une loi nationale très stricte sur les drones. Les nouvelles règles vont améliorer la sécurité des personnes qui ont des drones qui survolent leurs têtes. Les drones de plus de 200 grammes ne peuvent plus voler dans toutes les zones avec des bâtiments. Cela interdit tous les drones à Tokyo et dans les principales villes japonaises.

Le a aussi changé ses lois aéronautiques. Les drones sont interdits dans les aéroports et dans les grands rassemblements tels que les festivals et les événements sportifs. De même, les vols de drones dans les zones autorisées ne doivent pas dépasser une altitude de 150 mètres. Et le drone doit être à une distance minimum de 30 mètres par rapport à une personne, un bâtiment et un véhicule.

Des policiers avec des drones équipés de filets

Le Japan Times rapporte que la police de Tokyo va créer une unité spéciale anti-drone. Cette unité sera chargée d’identifier et de chasser les drones illégaux. L’unité va utiliser des drones plus grands équipés avec un filet pour pêcher les petits drones illégaux. C’est une situation hilarante pour qu’un pays comme le Japon, qui prétend être le fleuron de la technologie mondiale, soit obligé d’attraper les drones comme des papillons.

Les opérateurs de drone peuvent demander une autorisation dans les zones restreintes. Les autorités vont examiner individuellement chaque demande. Et les personnes, qui utiliseront des drones sans permission, risquent une amende de 4 100 dollars. Certains sont critiques face à ces lois très strictes. Masahiro Kobayashi, un avocat spécialisé dans les affaires de drone estime que cette législation empêche toute utilisation d’un drone puisque la majorité pèse plus de 200 grammes.

Des lois qui pourraient pénaliser l’industrie du drone

Cet avocat ajoute que ces lois empêchent les jeunes d’expérimenter la technologie des drones. Et sur le long terme, cela va impacter négativement les entreprises spécialisées en drone. Une solution serait de créer des zones spéciales où on pourrait faire voler n’importe quel type de drone à n’importe quelle altitude.

Le Japon a eu quelques mauvaises expériences avec les drones. En avril 2015, un opposant politique avait utilisé un drone de type DJI Phantom pour transporter du sable radioactif sur le toit du bureau du premier ministre du Japon. Ces législations suivent la popularité des drones qui a explosé ces derniers mois. Mais les accidents arrivent sans crier de gare. Il y a quelques jours, on vous rapportait qu’un jeune enfant avait perdu son oeil à cause du drone d’un voisin qui l’avait percuté de plein fouet. Les États-Unis n’ont pas encore finalisé leurs recommandations sur les drones tandis que c’est encore assez souple de les utiliser en Europe.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *