Les hôtes d'Airbnb sont racistes selon une étude

Les hôtes d’Airbnb affichent un racisme prononcé lorsqu’ils ont affaire à des clients dont les noms sont à connotation noire.


Les hôtes d'Airbnb pratiquent un racisme à l'encontre des clients avec des noms à connotation noire

En tant qu’entreprise qui repose sur la générosité des gens, détient une position plutôt unique sur un reflet des stigmates, des stéréotypes et des préjugés présents au sein des communautés. Et si nous voulons une preuve de plus que le est bien présent dans notre société, il suffit de voir cette étude de la Harvard Business School. Elle suggère que les clients Airbnb qui ont un nom à connotation noire ont 16 % de moins de chances d’être accepté par des hôtes d’Airbnb qui sont blancs.

Airbnb ne propose pas d’anonymat sur le propriétaire et les profils des locataires afin de renforcer la confiance et protéger les biens. Mais les auteurs de l’étude ont noté que ce choix d’Airbnb conduit directement à la discrimination raciale même si elle n’est pas intentionnelle. Dans le cadre de leur recherche, les professeurs de la HBS ont créé une série de faux profils (identiques sauf pour leurs noms) et ils ont envoyé un total de 6 400 demandes de location dans 5 villes. Un ensemble de noms était typiquement Afro-Américain et l’autre distinctement blanc (Meredith O’Brien comme un nom blanc et Rasheed Jackson comme un nom noir). Les chercheurs ont constaté que dans l’ensemble, les clients afro-américains ont reçu une réponse positive à hauteur de 42 % comparée à 50 % pour les clients blancs.

Cette différence de 8 points s’est traduite par une pénalité de 16 % contre les Afro-Américains. Et c’est le même écart racial qu’on trouve sur les marchés du travail, les petites annonces en ligne, les prêts et les taxis selon les chercheurs. Le plus intéressant est que cette discrimination est demeurée constante indépendamment de l’hôte qui pouvait être noir, blanc ou qu’il soit un homme ou une femme. En outre, le coût de la propriété a également influencé sur la décision si l’hôte refusait ou non la proposition d’un client noir. Cela sous-entend que les noirs ne peuvent pas payer des locations qui sont plus chères. Dans l’ensemble, l’équipe a conclu que notre analyse suggère un principe de précaution. L’information peut faciliter les transactions, mais elle facilite également la discrimination.

Ce n’est pas la première fois que les données d’Airbnb ont été utilisées pour mettre en évidence les inégalités raciales. Une autre recherche au début de 2015 a suggéré que les hôtes asiatiques gagnaient beaucoup moins que leurs homologues blancs. Cela suit le cliché qu’un Asiatique va toujours proposer des prix moins chers. Cela surfe sur la tendance que le Made in China est toujours bon marché.

Cet écart devient particulièrement remarquable quand on considère la disponibilité des autres plates-formes qui sont anonymes (et moins discriminatoire dans le processus de réservation). Des sociétés comme Expedia ou Kayak ne nécessitent pas de renseignements personnels jusqu’à la fin du processus. De plus, un client pourra toujours avoir une chambre s’il paie la réservation avec une carte de crédit valide. Les hôtels ne rejettent pas les clients selon leurs noms ou leurs profils.

En réponse aux résultats de l’étude, un porte-parole Airbnb a déclaré que nous sommes déterminés pour que Airbnb devienne l’une des communautés les plus ouvertes, diverses et transparentes dans le monde. Le porte-parole a ajouté qu’ils vont travailler pour réduire cette discrimination raciale. Airbnb a contacté les auteurs de l’étude pour utiliser leurs informations afin de réduire le racisme sur leur plateforme.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *