L'Europe veut augmenter la limite d'âge pour utiliser les réseaux sociaux


  • FrançaisFrançais

  • Vous ne pourrez pas utiliser Facebook ou Twitter si vous avez moins de 18 ans. Ce sont les propositions de l’Union Européenne pour fixer une limite d’âge pour utiliser les réseaux sociaux.


    L'Union européenne veut durcir la limite d'âge pour utiliser les réseaux sociaux

    Des sources proches de la Commission Européenne indiquent que l’Union européenne veut durcir les directives sur l’âge limite pour utiliser les réseaux sociaux. La Commission Européenne, le Conseil Européen et le Parlement Européen se sont réunis à Strasbourg pour finaliser un package de protection sur les données personnelles, mais la discussion a basculé vers la limite d’âge.

    Les pays européens sont très partagés sur la limite d’âge pour utiliser les réseaux sociaux. Certains préconisent une limite de 13 ans ce qui est déjà le cas. Vous ne pouvez pas vous inscrire actuellement sur Facebook ou Twitter si vous avez moins de 13 ans. Mais certains pays veulent augmenter cette limite à 15, 16 et même 18 ans. L’Allemagne est favorable à la limite de 13 ans. Pour faire respecter cette limite d’âge, les parents devront approuver l’inscription de leurs enfants sur les réseaux sociaux. Cela implique une surveillance du compte et la révélation de l’identité de l’enfant. En sachant que si l’enfant utilise une fausse identité, ce qui est le cas pour la majorité des enfants de moins de 13 ans qui sont présents massivement sur Facebook, une telle surveillance serait inutile.

    Le package de protection sur les données personnelles est une tentative de l’Europe pour unifier toutes les lois en une seule législation homogène. Plus facile à dire qu’à faire puisque chaque pays veut garder ses acquis afin d’attirer les entreprises américains sur son sol. La Belgique ou l’Allemagne veulent des lois draconiennes sur le respect de la vie privée tandis que l’Irlande veut un Open Bar où les entreprises américaines se sentent comme si elles étaient au Delaware.

    Un accord à Strasbourg est prévu dans les prochains jours et le comité des libertés civiles de l’UE va procéder à un premier vote avant la fin de la semaine. Si la législation passe le comité, la législation reviendra pour un vote au Parlement en début de 2016.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *