Fine Bros : Quand des Youtubeurs veulent breveter la parodie

Une chaine Youtube a déposé le mot React sous droit d’auteur et maintenant, la chaine veut licencier ce concept. Cela signifie que si vous voulez faire des vidéos React sur Youtube, alors il vous faut payer une licence à ces personnes pour avoir le droit de les faire.


La chaine Youtube The Fine Bros a breveté le mot React et maintenant, il veut en faire une franchise. C'est comme si la parodie était désormais protégé par le droit d'auteur

The Fine Bros est l’une des chaines les plus populaires. Ils ont « créé » un concept qui s’appelle React. Ce sont des vidéos qui demandent aux gens de réagir à quelque chose. Cela peut être des adolescents, des adultes, des vieux, etc. Le concept est assez populaire et de nombreux Youtubeurs l’ont adopté et on le connait comme le React World. En gros, c’est un micro-trottoir avec une touche parodique. Et devinez l’idée lumineuse de cette chaine. En juillet 2015, les propriétaires de la chaine ont déposé un brevet sur les mots React et Opinion concernant des vidéos sur Youtube.

Fine Bros veut breveter la vidéo parodique sur Youtube

En termes clairs, ces mecs pensent avoir inventé ce concept de React et d’Opinion sur Youtube et ils veulent le vendre sous forme de franchise. Si des Youtubeurs veulent créer ce type de vidéo, alors ils devront payer la licence sinon ils seront coupables de violation de droit d’auteur. Et ce n’est pas seulement le mot React qu’il ont enregistré, mais également Kids React, Teens React, Elders React, Adults React, React Gaming, Do They Know It, People Vs Food, Lyric Breakdown, Try Not to Smile or Laugh, Opinions et People Vs Technology.

Évidemment, cela ne plait pas à tout le monde, car la chaine Mega64 estime que c’est juste une tentative pour avoir encore plus de fric sur un concept à la mode. Le concept de vidéo React ne peut pas être protégé, car c’est juste un format générique de la parodie. En enregistrant ces termes, cette chaine vient de breveter littéralement le concept de la parodie sur Youtube. Et l’effet boule de neige est à craindre puisque d’autres Youtubeurs, qui pensent avoir inventé un concept, vont se mettre à les breveter et cela va se terminer par une sorte de plat de spaghetti judiciaire et administratif où tout le monde prétendra qu’il a été plagié. C’est aussi débile que la tentative de Sony de brevet le terme Let’s Play sur Youtube.

On peut dire que Youtube, plateforme de création originale et libre des auteurs, a été enterré juste à côté de l’honnêteté et du sens moral des Youtubeurs.

Les internautes se déchainent contre Fine Bros

Mise à jour du 01/02/2016 : On peut dire que la réaction des internautes a été brutale et instantanée. Des utilisateurs ont crée un compteur qui permet de mesurer le nombre d’abonnés.  La chaine Fine Bros perd des abonnés à toute vitesse.

A l’heure où on écrit ces lignes, cela tourne autour de 13 700 000, mais hier, ils avaient plus de 14 500 000 et donc, ils ont perdu des milliers d’abonnés en 24 heures. Des crétins de fanboys et fangirls estiment que Fine Bros protège juste leurs marques. C’est pourquoi des avocats répondent que c’est encore pire que le droit d’auteur puisqu’un Trademark est bien plus puissant et restrictif.  Les frères de Fine Bros sont non seulement avides, mais également très cons. Quand un Trademark est enregistré, l’organisme le publie et le public possède 30 jours pour tenter de le rejeter. Si Fine Bros avait caché ce Trademark pendant 30 jours, alors les internautes n’auraient rien pu faire. Mais les mecs étaient tellement contents de leur idée qu’ils ont fait une vidéo spéciale pour annoncer leur initiative quelques jours après l’enregistrement du trademark et donc, de nombreux internautes tentent de faire rejeter le Trademark. Il est ironique de constater qu’en 2013, ces 2 frères étaient opposé aux conglomérats des grands Networks qui mettent la main sur plusieurs chaines Youtube pour créer un monopole. Aujourd’hui, Fine Bros fait la même chose, mais en pire.

Le bénéfice du doute à Fine Bros

Mise à jour du 02/02/2016 : Après le déchainement des internautes, Fine Bros a décidé d’abandonner tous les Trademarks sur les vidéos React. Ils vont retirer tous leurs trademarks sur React, abandonner le programme React World et ils vont enlever la suppression par les Content IDs. Dans le passé, Fine Bros avait sanctionné des vidéos de plusieurs Youtubeurs en estimant que ces derniers avaient plagié leurs marques.

Mais on peut aussi laisser le bénéfice du doute à Fine Bros. Techdirt qui est spécialisé dans les questions juridiques et de droit d’auteur estime que la seule erreur de Fine Bros a été une manière catastrophique de présenter leur programme, mais ce programme est intéressant si on prend une autre approche.

Voici ce qu’ils auraient dû dire : Nous savons que nous avons beaucoup de fans qui aiment nos vidéos et qui voudraient créer leurs propres contenus React. Notre programme va les aider à les faire. Non seulement, nous allons les promouvoir avec notre marque déposée, mais nous allons aussi leur permettre de gagner de l’argent avec.

Voici ce qu’ils ont dit : Nous allons vendre les vidéos React sous licence. Ceux qui plagient notre travail sont de méchants pirates. Mais maintenant, vous pouvez le faire légalement si vous achetez notre licence.

Voici ce que tout le monde a entendu : Nous possédons les droits des vidéos React. Si vous voulez faire les vôtres, alors il faut passer à la caisse sinon nous allons supprimer vos vidéos et votre chaîne.

Et voilà comment une mauvaise présentation d’un bon programme peut ruiner votre réputation et que vous perdez 1 million d’abonnés en quelques jours. Selon Techdirt, Fine Bros ne voulait pas limiter les autres à créer des vidéos React, mais ils voulaient aider les autres à les faire en échange d’un petit pourcentage. Imaginez que vous soyez un petit créateur, que vous créez une vidéo React et que c’est la chaine officielle de Fine Bros qui la promeut pour vous. C’était l’objectif de ce programme. Imaginez Disney qui vous donne une licence pour utiliser Star Wars pour vos propres créations et non seulement, vous pourrez votre propre saga de Star Wars, mais Disney va la promouvoir pour vous. Mais il y a une faille avec ce raisonnement.

Si Fine Bros voulait vraiment aider sa communauté, alors il aurait simplement dû proposer son concept React sous Creative Commons. La licence libre aurait permis aux autres créateurs d’exploiter le concept de React tout en donnant un petit pourcentage à Fine Bros si celui-ci s’engageait dans la promotion des contenus. Mais les frères Fine Bros résident dans le sud de la Californie où le concept de Trademark et de protection stricte de droit d’auteur est une banalité. Fine Bros pensait qu’on allait accueillir leur programme à bras ouvert et ils se sont pris un missile de haine et de lapidation numérique en pleine face.

La chaine Youtube LeKevPlays propose une bonne explication sur ce qui clochait avec ce programme. Il faut lire la description pour comprendre. Le principal problème est que Fine Bros a tenté d’imiter les Networks qui se sont accaparés la plupart des chaines de Gaming. Quand on regarde les chaines qui sont avec Machinima, l’un des principaux Networks de Youtube, on se rend compte que les Youtubeurs n’ont aucune liberté de manœuvre. Les chaines avec les Networks doivent promouvoir agressivement les contenus publicitaires de ces Networks sous peine de suspension. Et Fine Bros voulait faire la même chose avec les vidéos virales qui sont la principale tendance du Youtube en ce moment. Fine Bros a compris l’un des principes d’internet : Il faut des années pour bâtir sa réputation, mais on peut la détruire en quelques minutes avec une  seule erreur.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *