Les Émirats Arabes Unis bannissent le VPN


  • FrançaisFrançais

  • Les Émirats Arabes Unis viennent de voter plusieurs lois qui interdisent totalement l’utilisation des VPN. Et si les citoyens de ce pays se font choper avec un VPN, alors ils risquent une amende de plus de 500 000 dollars.


    Les Émirats Arabes Unis viennent de voter plusieurs lois qui interdisent totalement l'utilisation des VPN.

    Les Émirats Arabes Unis sont un beau pays pour le tourisme, mais disons que leur définition de la liberté d’expression et de neutralité du net est moins touristique. La semaine dernière, le président des EAU, Sheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan, a fait passer 2 lois qui interdisent totalement l’utilisation des VPN. Auparavant, les VPNs étaient déjà interdits s’ils étaient utilisé dans le cadre d’un autre crime, mais cette fois, c’est valable pour tous les résidents dans le territoire. La loi est toujours liée à un crime, mais la notion de crime est très conceptuelle dans les Émirats Arabes Unis. Ainsi, si vous accédez à un site bloqué par les telcos du pays, alors c’est considéré comme un crime.

    Une tentative pour bloquer les messageries

    On sait que des messageries comme WhatsApp et Snapchat sont très populaires aux Émirats Arabes Unis. Il ne faut pas oublier que les EAU utilisent des milliers de migrants pour les intégrer dans leur esclavagisme moderne marché du travail. Ces migrants pouvaient utiliser WhatsApp et le VPN pour rester en contact avec leurs familles. De même, les voyageurs et les touristes ne pourront plus accéder à leurs sites préférés à cause de ces lois. Actuellement, les migrants représentent 88 % de toute la population sur le territoire et c’est une sacrée censure qui se met en place.

    Les exceptions autorisées par les autorités

    On ne va pas dramatiser pour rien. Les migrants pourront toujours utiliser Skype ou la nouvelle messagerie Hello de Google ou encore C’me, une messagerie développée par Etisalat, le principal telco des Émirats Arabes uni. Donc, toutes les autres applications sont interdites sauf ces trois. La principale raison est que Skype, Hello ou C’me ne proposent pas un chiffrement bout à bout comme c’est le cas de WhatsApp, Telegram ou Signal. L’objectif est d’empêcher les communications qui ne peuvent pas être interceptées par les autorités gouvernementales. Microsoft et Google acceptent sans aucun problème de se plier à ces lois liberticides et tant pis pour la protection de la vie privée et la sécurité. Il est intéressant que les médias dominants et les géants du web critiquent rarement des pays comme les Émirats Arabes Unis alors que leurs lois et leurs pratiques ressemblent de plus en plus aux mentalités saoudiennes. Comme quoi, quand on est riche, alors on peut tout se permettre.

    Source : Ibtimes, Private Internet Access

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.