samedi , 18 novembre 2017

Facebook Instant Articles et Audience Network face à AMP et Adsense

Le développement de nouveaux formats du web pour améliorer la rapidité des pages prend de l’ampleur. Google met les bouchées doubles avec AMP tandis que Facebook mise sur Instant Articles. Et pour le moment, Facebook gagne sur l’aspect publicitaire, mais c’est une victoire amère puisque c’est au prix d’un contenu et modèle totalement verrouillé.


Facebook Instant Articles et Audience Network face à AMP et Adsense
De nombreux géants du web veulent proposer un nouveau format pour le mobile. Mais c’est surtout une occasion pour mettre la main sur le contenu des éditeurs puisque c’est la seule brique qui leur manque pour avoir une hégémonie complète. Google a lancé l’Accelerated Mobile Pages tandis que Facebook a lancé son Instant Articles. Notons que Facebook a été le premier avec Instant Articles, mais c’était uniquement réservé aux gros médias. La promotion agressive d’AMP par Google a incité Facebook à lancer Instant Articles pour tout le monde. Et cette disponibilité pour tout le monde a été un cauchemar au début même si de nombreux problèmes ont été résolus via les plug-ins pour les CMS. Mais la question principale demeure : Qui d’AMP ou de Facebook propose les meilleures performances en termes de vues et de revenus publicitaires ?

La régie Audience Network avec Instant Articles

Notre site propose à la fois le format AMP et Instant Articles de Facebook. L’Instant Articles a été difficile à mettre en place puisqu’il faut passer une application qui va délivrer le contenu via une page Facebook qui est gérée par un plug-in pour WordPress dans notre cas. De nombreuses étapes intermédiaires sans aucune visibilité du rendu final. À moins que vous téléchargiez l’application Instant Articles, vous n’avez aucun contrôle sur les statistiques et les publicités. Personnellement, nous n’avons pas investi pour augmenter notre visibilité sur Facebook. Nous avons créé une page Facebook, configuré la publication automatique de nos articles et basta. Nous avons adopté le format Instant Articles pour le fun plus qu’autre chose. La configuration a été un traumatisme, notamment pour configurer cette saloperie d’Audience Network.

Et pour être clair, Adsense n’est pas autorisé dans Instant Articles. Vous devez utiliser Audience Network. Comme je l’ai dit, nous ne comptions absolument pas investir outre mesure sur Facebook (et nous n’en avons pas l’intention dans le futur). Mais avant même la bataille entre AMP et Instant Articles, Facebook était déjà notre principal pourvoyeur de visites. Aujourd’hui, Facebook représente 50 % de nos visites contre 30 % de Google et moins de 5 % de Google Actualités.

Et même si nous n’avons aucune optimisation pour Instant Articles et Audience Network, nous avons halluciné par les performances publicitaires d’Audience Network comparé à Adsense alors que les visites sur Instant Articles sont minimales comparé à celles qui sont fournies par Google. Audience Network propose un panel de publicités très différentes et les utilisateurs peuvent se faire avoir sans oublier que bonne chance pour utiliser un Adblock sur une application de Facebook. En l’espace d’un mois, notre revenu publicitaire sur Facebook atteint déjà 25 % de ce que je gagne avec Adsense avec tous mes sites confondus (et j’en possède des dizaines). D’un côté, nous avons seulement un site (Actualité Houssenia Writing) monétisé par Audience Network et proposé sur Instant Articles et de l’autre côté, Adsense est présent sur tous mes sites, mais le revenu d’Audience Facebook peut rapporter le quart de tous les revenus confondus avec Adsense. Je n’arrive pas toujours à croire à une telle différence.

Parier sur Facebook revient à battre la banque au casino

Certes, il y a des occasions exceptionnelles qui l’expliquent, car parfois, un de nos articles devient viral. Mais j’ignore s’il devient viral sur le format Instant Articles ou sur tout le réseau social. Mais une telle performance est rare et ce n’est pas étonnant si de nombreux grands médias misent à fond sur Facebook, car ça rapporte à mort ! Mais Facebook change constamment de politique et la dernière mise à jour de son algorithme favorise les contenus entre amis plutôt que les articles d’actualité. Le résultat est que les visites de plusieurs gros sites se sont effondrées le mois dernier. Facebook est une alternative secondaire ou tertiaire et il serait idiot d’avoir une stratégie Facebook ou Snapchat selon les termes des glandeurs 2.0 alias les marketeurs qui conseillent les gros médias.

L’Accelerated Mobile Pages et Adsense

Google a privilégié le format ouvert avec l’AMP. Toutes les régies publicitaires et les solutions de statistiques sont autorisées. Mais le succès est rachitique. La plupart des gens ne connaissent même pas l’AMP. Et cela incite Google à privilégier ce format dans le mobile et il débarque également dans les résultats de recherche standard alors qu’il était cantonné aux actualités auparavant. Et l’erreur de Google a été de privilégier les actualités plutôt que de proposer un déploiement général. Cela va lui couter très cher, car pendant ce temps, Instant Articles a récupéré une grosse partie du gâteau.

Google fait tout ce qu’il peut pour améliorer l’AMP. Désormais, vous pouvez voir directement les erreurs des pages AMP dans les résultats de recherche si vous êtes le propriétaire du site. À terme, le format AMP permet de créer des catégories, des pages et des Sidebars alors qu’actuellement, seuls les articles individuels sont affichés. Mais cela ne fonctionne pas et j’ignore pourquoi. Le format AMP est léger, rapide et il permet de se débarrasser d’une bonne partie des éléments qui ont transformé le HTML standard en une usine à gaz. Mais les visites ne sont pas au rendez-vous (en tout cas pour nous) et le revenu publicitaire est inexistant.

Je pense que le problème est plus lié à Adsense qu’à l’AMP. Adsense est tellement connu que ses publicités sont instantanément zappées par les utilisateurs sans oublier les bloqueurs de publicité. La triste vérité est que si un géant du web contrôle la totalité du contenu, alors les revenus sont plus importants plutôt que de proposer un format ouvert. L’avenir nous dira si Instant Articles va réussir et on peut compter sur Facebook pour le servir à toutes les sauces. Mais si Google ne propose pas une réforme complète de sa régie publicitaire, alors Facebook va gagner cette bataille.

 

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d’Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG